Le Bal des voleurs : Résumé du livre

4

7 avis

Jean Anouilh Le Bal des voleurs Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Raphaëlle O'Brien (rédacteur).

Description du résumé sur Le Bal des voleurs

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Le Bal des voleurs écrit par Jean Anouilh. A télécharger rapidement !

Écrit en 1932 et créé au Théâtre des Arts (aujourd’hui, Théâtre Hébertot) en 1938, Le Bal des voleurs est estampillé comédie-ballet et entre dans la catégorie des Pièces roses. Il se caractérise par son comique grinçant et une vision pessimiste de l’humanité, typiques de l’œuvre d’Anouilh. Mais comme dans toutes les Pièces roses, l’issue est heureuse.

Dans une situation relevant a priori du cliché, Anouilh met à nu le mensonge et la cupidité des rapports humains. Un groupe de voleurs grimés en Grands d’Espagne s’introduit chez une vieille aristocrate fortunée. Parmi les personnages, tous plus désabusés, menteurs et égoïstes les uns que les autres, deux amoureux se détachent. L’auteur fait ainsi de l'amour le seul garant de la pureté, dans une réalité qui porte plutôt à la compromission.

 

 

Pour en savoir plus sur le livre Le Bal des voleurs, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Le Bal des voleurs"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de l'œuvre Le Bal des voleurs de Jean Anouilh, dont voici un extrait :« Vichy. Lady Hurf, une aristocrate anglaise, prend les eaux avec ses nièces Eva et Juliette, ainsi qu’un vieil ami (sans doute jadis son amant), Lord Edgard. Les jeunes filles sont harcelées par différents personnages, à tel point que le vieux Lord contacte l’agence Scottyard pour qu’on lui envoie un détective, qui sera chargé de les surveiller. Juliette est visée par Dupont-Dufort fils, qui espère faire un bon mariage pour renflouer les caisses de l’entreprise de son père, mais également par Gustave, le plus jeune membre d’un trio de voleurs. Eva, quant à elle, est courtisée par Hector, le « séducteur professionnel » de la même bande. Tous deux en ont bien évidemment après la fortune qu’ils supposent aux jeunes filles.Pour parvenir à leurs fins, Gustave, Hector et leur chef, Peterbono, se font passer pour des Grands d’Espagne, et leur stratagème fonctionne au-delà de leurs espérances. En effet, Lady Hurf reconnait en Peterbono ce « cher duc de Miraflor » qu’elle a rencontré à Biarritz en 1902. »Découvrez la suite dans le document.