La Farce de Maitre Pathelin : Résumé du livre

4.5

9 avis

anonyme La Farce de Maitre Pathelin Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Carole Glaude (rédacteur).

Description du résumé sur La Farce de Maitre Pathelin

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre La Farce de Maitre Pathelin. A télécharger rapidement !

Si la date de composition de la pièce est inconnue, les spécialistes jugent que La Farce de Maitre Pathelin a dû être écrite dans les environs de 1460. Cette pièce de 1600 vers en octosyllabes raconte l’histoire d’un avocat sans le sou qui abuse un drapier pour obtenir de l’étoffe sans la payer et se retrouve lui-même abusé par un jeune berger niais attaqué par ledit drapier pour lui avoir volé ses moutons.

Dans un siècle théâtral plutôt désastreux (l’épidémie de peste noire ou la Guerre de 100 ans n’étaient pas vraiment favorables à l’écriture et au jeu), cette œuvre est jugée comme novatrice en raison de sa longueur et de sa grande utilisation du comique de langage, prédominant sur le comique de geste. Cette Farce est donc un jalon de la littérature française et de la comédie.

Pour en savoir plus sur le livre La Farce de Maitre Pathelin, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "La Farce de Maitre Pathelin"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de La Farce de Maitre Pathelin, dont voici un extrait :« Scène IMaitre Pathelin discute avec sa femme, Guillemette, de leur situation financière précaire. L’avocat, se considérant comme un des hommes les plus intelligents et comme un des meilleurs plaideurs des environs, s’étonne de ne voir aucun client lui demander ses services. Sa femme se moque gentiment de lui, remarquant que s’il est doué pour duper son entourage, cela ne leur permet pas pour autant d’être vêtus correctement. Pathelin s’en froisse et s’en va au marché afin de prouver à Guillemette qu’il peut se faire offrir le tissu nécessaire à les habiller grâce à ses talents d’orateur.Scène IIAu marché, Pathelin reconnait une de ses connaissances devenue marchand de tissus. Il accoste donc le drapier familièrement et le flatte, le comparant à son père en soulignant la générosité de ce dernier. Il le complimente ensuite sur la qualité de ses étoffes, tout en lui faisant miroiter une fortune qu’il ne détient pas pour endormir sa méfiance. Pathelin obtient finalement un crédit et promet au drapier de le payer le soir même si celui-ci accepte son invitation à diner. »

Découvrez la suite dans le document.