Virginie Grimaldi

Biographie de Virginie Grimaldi

Virginie Grimaldi est une jeune écrivaine française qui dévoile très peu d’informations la concernant. Elle aime beaucoup écrire, et ce depuis sa plus tendre enfance, lorsqu’elle offrait déjà des poèmes comme cadeaux d’anniversaire à ses camarades. Elle a continué : qu’il s’agisse de billets pour son blog, du texte de ses ouvrages humoristiques, de nouvelles ou de romans, la jeune femme écrit sans arrêt.
Elle a en effet créé un blog, Femme Sweet Femme, qu’elle parsème de textes et de réflexions sur sa vie quotidienne, de femme et de mère, mais également sur son métier d’écrivaine et son actualité littéraire. Elle y glisse aussi l’une ou l’autre petite nouvelle. En 2014, elle a été récompensée par le prix E-crire Auféminin, parrainé par Tatiana de Rosnay et mettant en avant le travail d’auteurs encore méconnus, pour sa nouvelle La Peinture sur la bouche.

Virginie Grimaldi est aussi l’auteure de textes humoristiques, tels que Perles de parents ou Comment supporter belle-maman (ou la dézinguer le cas échéant), tous deux publiés en 2015. La jeune femme les a écrits en collaboration avec d’autres auteures. C’est avec Marie Thuillier qu’elle partage ce statut pour le premier, dans lequel les deux femmes compilent des phrases absurdes et comiques prononcées par les jeunes parents, parfois un peu déboussolés par leur nouveau rôle. Elle a écrit le second avec Caroline Michel. Celui-ci est présenté comme un véritable défouloir au sujet des belles-mères un peu trop envahissantes et prend la forme d’un livre interactif avec des tests, des exercices à faire ou des propositions de « Do it yourself ».

Le Premier Jour du reste de ma vie est le premier roman de Virginie Grimaldi, qu’elle publie en 2015. Il raconte la décision d’une femme, Marie, de reprendre sa vie en mains et de prendre un nouveau départ pour devenir ce qu’elle a toujours voulu être vraiment. Il rencontre un très large succès auprès du public et doit faire l’objet d’une réimpression pour satisfaire la demande des lecteurs. L’auteure serait occupée à la rédaction d’un nouveau roman, qui devrait sortir au printemps 2016 aux éditions Fayard.

Citations de Virginie Grimaldi

« La vie, c’est comme un tour de magie. Quand on est enfant, on ne voit que le devant de la scène. C’est fabuleux, on s’émerveille, on se pose des questions, on a envie d’en savoir plus. Et puis, on grandit. Peu à peu, les coulisses se dévoilent, on réalise que c’est compliqué. C’est moins joli, c’est quand même parfois moche, on est déçu. Mais on continue quand même à s’émerveiller. » (Le Premier Jour du reste de ma vie)

« Camille ne veut pas d’enfants. Ces petits machins qui braillent, chient et foutent en l’air la grasse mat’ du dimanche, très peu pour elle. Ceux des autres, à l’extrême limite, elle peut les tolérer quelques minutes. Mais en avoir un à soi, pour toute la vie en plus, non merci. Elle a du mal à garder une plante vivante, alors, un bébé... Ou bien il faudrait qu’elle puisse accoucher d’un enfant déjà grand. Qu’il sache se faire à manger, s’habiller tout seul et débarrasser le lave-vaisselle. » (Le Premier Jour du reste de ma vie)

« Camille a toujours rangé le coup de foudre au rayon des légendes, avec le Père Noël et la petite souris. » (Le Premier Jour du reste de ma vie)

« Croyez-moi, l’amour peut frapper à tout âge, partout. Même quand on ne l’attend pas. Il serait dommage de lui tourner le dos. Nous allons tous au même endroit ; autant rendre le chemin plus heureux. » (Le Premier Jour du reste de ma vie)

« Un homme qui mange des bonbons a forcément bon cœur. » (Le Premier Jour du reste de ma vie)

« On n’a pas besoin d’être deux pour être heureux. Comme si la vie se résumait à ça, comme si le bonheur n’était accessible qu’aux paires. Il y a bien d’autres choses à faire qu’aimer quelqu’un… » (Le Premier Jour du reste de ma vie)

« – Un couple, c’est deux entités, avec leurs aspérités, leurs personnalités, leurs différences, qui s’unissent pour former une seule entité, m’a dit mon psy un jour.
– Comme dans Tetris ? je lui ai demandé.
– Si vous voulez, il a répondu, l’air consterné. » (Blog Femme Sweet Femme)