André Breton

André Breton

André Breton (1896-1966) fut le chef de file du mouvement surréaliste. Après des études médicales, il s’initie à la psychanalyse et à l’écriture automatique. Il soutient d’abord le dadaïsme, puis crée son propre mouvement en rédigeant le Manifeste du Surréalisme (1924). Y sont déjà esquissées les définitions de ce qui représenterait l’essence même du jeune mouvement : l’écriture automatique et le compte-rendu des rêves. Il rejoint le parti communiste, puis se retrouve à nouveau en position de désaccord idéologique et littéraire, et écrit un Second Manifeste du Surréalisme (1930). Les surréalistes, tels que Louis Aragon et Paul Éluard, partagent avec André Breton une certaine volonté d’expérimentation ainsi qu’une idée de révolte, pourtant force est de constater que le groupe se désagrège rapidement tant les visions et les parcours empruntés divergent.

Il se marie à Simone Kahn, puis rencontre Nadja, héroïne de l’œuvre éponyme, en 1926. La seconde femme de Breton, avec laquelle il a une fille, Jacqueline Lamba, est au centre de L’Amour Fou (1937). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’exile à New York où il rencontre Élisa, qui lui inspire la méditation d’Arcane 17 (1945).

Nos analyses des livres de André Breton