Si c'est un homme : Résumé du livre

5

2 avis

Primo Levi Si c'est un homme Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Sibylle Greindl (rédacteur).

Description du résumé sur Si c'est un homme

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Si c'est un homme écrit par Primo Levi. A télécharger rapidement !

Si c’est un homme est un des premiers témoignages sur la vie concentrationnaire. Selon les mots de l’auteur, cet ouvrage vise à « fournir des documents à une étude dépassionnée de certains aspects de l’âme humaine » (p. 7). Ce récit à la première personne a été motivé par le besoin urgent de partager son expérience d’Auschwitz avec ceux qui y étaient étrangers. Si c’est un homme a été publié pour la première fois en 1947 dans une petite maison d’édition. Cependant, l’œuvre ne rencontre qu’un succès limité dans l’immédiat après-guerre. C’est seulement à partir de sa réédition en 1958 que Si c’est un homme connait un large rayonnement et donne lieu à des adaptations au théâtre et à la radio. Depuis lors, le livre de Primo Levi est considéré comme une référence incontournable de la littérature sur les camps de concentration.

Pour en savoir plus sur le livre Si c'est un homme, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Si c'est un homme"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Si c’est un homme de Primo Levi dont voici un extrait :

« Primo Levi rejoint, à 24 ans, un groupe de résistants antifascistes. Cela lui vaut d’être arrêté par des miliciens. Interrogé, il se déclare « citoyen italien de race juive » (p. 12). On l’envoie alors dans un camp situé près de Modène. De là, six-cents Juifs – hommes, femmes et enfants – sont envoyés dans des wagons de marchandises scellés vers Auschwitz.

Là-bas, une séparation s’opère entre les bienportants et les malades : les premiers sont envoyés aux camps de Buna-Monowitz et de Birkenau, les seconds à la chambre à gaz. Levi évoque les hommes qui se savent désormais perdus et leur étonnement devant la brutalité gratuite, sans colère, des SS. »

Découvrez la suite dans le document.