Capitale de la douleur

Analyse du livre

Capitale de la douleur

Auteur : Paul Eluard

Analyse de : Irène Lazzari

0/5 (0 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Capitale de la douleur
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction (9 pages)

    Paul Éluard : biographie ; Capitale de la douleur : présentation

  • Éclairages (25 pages)

    Une période de bouleversements idéologiques et esthétiques ; Un contexte artistique en effervescence

  • Clés de lecture (31 pages)

    La synesthésie comme exhortation à la sensibilité : un remède contre la douleur ; Le langage inconscient et l'écriture du surréaliste ; L'harmonie des éléments : quand la muse et l'univers se confondent ; Le traumatisme de la guerre et son absurdité

  • Pistes de réflexions (55 pages)

    Quelques questions pour approfondir votre analyse de Capitale de la douleur d'Éluard

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Capitale de la douleur"

Grâce à cette analyse de Capitale de la douleur, que nous devons à notre experte Irène Lazzari, les lecteurs étudieront sans difficulté l'ouvrage de Paul Éluard. Après une présentation concise de l'ouvrage et de son auteur, notre spécialiste propose un résumé détaillé et complet de Capitale de la douleur. Un éclairage sera apporté sur la période de bouleversements idéologiques et esthétiques que l'auteur a connu pendant l'écriture de son recueil, ainsi que sur le contexte artistique général. Des clés de lecture, donnant accès à une analyse des enjeux de l'oeuvre, sont ensuite proposées au lecteur : la synesthésie comme exhortation à la sensibilité ; le langage inconscient et l'écriture du surréaliste ; l'harmonie des éléments ; le traumastisme de la guerre et son absurdité. Enfin, plusieurs pistes de réflexion permettent au lecteur de prolonger et d'approfondir sa compréhension du roman.

A propos du livre "Capitale de la douleur"

Spécialement conçue pour les grands lecteurs et aussi pour les élèves, l’analyse détaillée du recueil Capitale de la douleur de Paul Éluard (disponible au format PDF) est un excellent complément de lecture pour étudier l’œuvre en profondeur. Un résumé intégral de ce recueil, accompagné d’une analyse approfondie des personnages, assure une bonne compréhension globale de l’intrigue qui se joue dans le roman. Ensuite, quelques clés de lecture offrent de multiples axes d’étude et incitent les lecteurs à poursuivre leur analyse de livre. Enfin, une série de questions ouvertes présentées en fin d’ouvrage proposent d’envisager l’œuvre sous d’autres angles d’étude.

Paul Eluard

Paul Éluard, né Eugène Paul Grindel, est un poète français de la première moitié du XXe siècle. Né le 14 décembre 1895 à Saint-Denis, il deviendra l'une des figures emblématiques du mouvement surréaliste français. C'est vers 1908 que sa famille s'installe à Paris. Paul Eluard fréquente alors l'école supérieure Colbert et obtient son brevet en 1912. Malheureusement, il est contraint d'arrêter ses études peu après, étant gravement atteint de la tuberculose. Hospitalisé au sanatorium de Clavadel, il y fait la rencontre d'une certaine Helena Diakonova, surnommée Gala, qui deviendra son épouse en décembre 1916, avant de devenir celle de Salvador Dali.

Après quelques années passées auprès des dadaïstes, il rencontre André Breton (1896 1966) et rejoint les surréalistes. Il en devient vite l'ambassadeur et voyage partout en Europe. Il quitte finalement les surréalistes en 1938. Auteur engagé, il adhère au parti communiste jusqu’à son exclusion en 1933 et soutient les mouvements révolutionnaires. Pendant l’occupation, il s’engage dans la résistance ; après la libération, il milite activement en faveur de la paix.
Son oeuvre célèbre l’amour, qu’il propose comme force révolutionnaire, et vise à renouveler le langage poétique. Il a souvent mis sa poésie au service de son engagement politique, notamment pendant l’occupation allemande du territoire français. Ses poèmes s'inspirent principalement d'évènements socio-politiques.

Il meurt d'une crise cardiaque le 18 novembre 1952 chez lui, à Charenton-le-Pont. Il est inhumé le 22 novembre suivant au cimetière du Père-Lachaise.

Afin de lui rendre hommage, la Société des poètes français a créé le prix Paul Eluard.

Informations techniques

ISBN papier : 9782808014175

ISBN numérique : 9782808014168

Ces analyses du livre "Capitale de la douleur" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Capitale de la douleur" ont également acheté