Profession de foi du vicaire savoyard : Résumé du livre

4.5

2 avis

Jean-Jacques Rousseau Profession de foi du vicaire savoyard Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Sabrina Zoubir (rédacteur).

Description du résumé sur Profession de foi du vicaire savoyard

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Profession de foi du vicaire savoyard écrit par Jean-Jacques Rousseau. A télécharger rapidement !

La Profession de foi du vicaire savoyard est un célèbre passage d’Émile ou De l’éducation, un traité philosophique sur l’éducation. Si dans sa préface l’auteur qualifie cet étonnant cocktail de « recueil de réflexions et d’observations, sans ordre et presque sans suite », la réalité est que l’Émile est plutôt bien structuré : il se divise en cinq livres distincts qui, certes traitent tous de l’éducation en général, mais selon les tranches d’âges d’une vie. Rousseau évoque successivement le cas du nourrisson, « l’âge de nature » (2-12 ans), soit le moment de l’éducation sensorielle, physique et morale, « l’âge de force » (12-15 ans), avec l’éducation intellectuelle et sociale, puis « l’âge de raison et des passions » (15-20 ans), l’heure de l’éducation religieuse – c’est là qu’apparait la Profession de foi du vicaire savoyard, qui se situe au cœur de l’œuvre et s’étend sur une grande partie du cinquième livre (de la page 339 à 409*) –, enfin « l’âge de sagesse et du mariage » (20-25 ans), où l’auteur se penche sur les problématiques du couple, de l’amour au sein du mariage, de la séparation, mais également sur l’éducation à travers les voyages.

Pour en savoir plus sur le livre Profession de foi du vicaire savoyard, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Profession de foi du vicaire savoyard"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Profession de foi du vicaire savoyard de Jean-Jacques Rousseau, dont voici un extrait :« Rousseau a pris le parti de traiter le récit de cette profession de foi sous le mode de l'anecdote : « Au lieu de vous dire ici de mon chef ce que je pense, je vous dirai ce que pensait un homme qui valait mieux que moi. Je garantis la vérité des faits qui vont être rapportés (...) C'est à vous de voir si l'on peut en tirer des réflexions utiles sur le sujet dont il s'agit. » (p. 339*) Et le « sujet » en question, c'est la religion. Cette introduction nous raconte ensuite comment un jeune homme perdu, en proie au vice et à la méchanceté des hommes, fait la connaissance d'un ecclésiastique au bon cœur qui le remet sur le droit chemin en l'aidant à élever son esprit. »Découvrez la suite dans le document.