Les Bonnes

Les Bonnes : Résumé du livre

4 avis
Description du résumé sur Les Bonnes (Jean Genet)

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé des Bonnes de Jean Genet, dont voici un extrait :

« En l'absence de leur maitresse, deux soeurs, domestiques de leur état, jouent tous les soirs un jeu de rôle, véritable rituel entre elles. Claire, la cadette et la plus fragile des deux, se glisse dans la peau de Madame, tandis que Solange, l'ainée et la plus violente, devient Claire. Cette comédie triviale et cinglante donne à voir les relations ambigües que les deux femmes entretiennent avec leur employeur. La fausse maitresse de maison méprise sa domestique. N’ayant de cesse de la rabaisser (« Je serai belle. Plus que vous ne le serez jamais. Car ce n’est pas avec ce corps et cette face que vous séduirez Mario », p. 18), elle la traite « d’idiote » (p. 18). »

Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Les Bonnes"

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé des Bonnes de Jean Genet, dont voici un extrait :

« En l'absence de leur maitresse, deux soeurs, domestiques de leur état, jouent tous les soirs un jeu de rôle, véritable rituel entre elles. Claire, la cadette et la plus fragile des deux, se glisse dans la peau de Madame, tandis que Solange, l'ainée et la plus violente, devient Claire. Cette comédie triviale et cinglante donne à voir les relations ambigües que les deux femmes entretiennent avec leur employeur. La fausse maitresse de maison méprise sa domestique. N’ayant de cesse de la rabaisser (« Je serai belle. Plus que vous ne le serez jamais. Car ce n’est pas avec ce corps et cette face que vous séduirez Mario », p. 18), elle la traite « d’idiote » (p. 18). »

Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Les Bonnes"

La pièce Les Bonnes a été écrite à partir d'un fait divers sordide : le meurtre de leur patronne par les sœurs Papin en 1933. Jean Genet s'est inspiré de ce crime sauvage et sans aucune motivation apparente pour inventer l'histoire de deux bonnes, Claire et Solange, deux sœurs qui s'adonnent chaque soir au même rituel : faire semblant d'étrangler leur patronne. Mais un jour cette comédie tourne au drame et les deux jeunes femmes se trouvent prisonnières de leur propre machination. Cet ouvrage dramatique s'offre comme une mise en pratique du théâtre de la Cruauté théorisé par Antonin Artaud. Jean Genet n'a eu de cesse de réécrire son texte entre juillet 1946, date de sa rencontre avec le metteur en scène Louis Jouvet, et avril 1947, date de la première au Théâtre de l'Athénée.

Jean Genet

Jean Genet est né à Paris le 19 décembre 1910. Abandonné par sa mère, il commence dès son adolescence à commettre des vols, en même temps qu'il découvre son homosexualité. Il est envoyé à la colonie pénitentiaire de Mettray, puis il s'engage dans la Légion étrangère, qu’il déserte pour mener une existence de voleur, de mendiant et de prostitué. Il commence à écrire en prison et, en 1942, alors qu'il est enfermé à Fresnes, il publie son premier poème, Le Condamné à mort. Il fait ensuite paraitre des romans autobiographiques, comme Miracle de la rose. Dans les années 1960, il se fait connaitre pour son théâtre : ses pièces Les Bonnes ou Les Paravents sont de grands succès. Il est soutenu par Jean Cocteau et Jean-Paul Sartre. En 1983, il reçoit le Grand Prix national des lettres. Il meurt le 15 avril 1986 d'une chute dans les escaliers.

Informations techniques

ISBN numérique : 978-2-8062-5366-8-RES

Ces analyses du livre "Les Bonnes" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Les Bonnes" ont également acheté