Comment réussir l’oral du bac de français ?

dans Bac de français, publié le 20/04/2016

Savoir ce qui vous attend le jour du bac est une chose, mais faut-il encore s’y être bien préparé ! C’est l’heure de notre minute méthodo pour réussir l’oral du bac de français !

Avant l’épreuve

Les révisions

  • Les révisions personnelles. Il est évidemment crucial de connaitre ses fiches sur le bout des doigts et d’avoir lu notre article méthodologique qui explique comment gérer son emploi du temps pour organiser ses révisions ! ;-) Tout d’abord, pensez à créer votre petit dictionnaire pour rassembler tous les mots difficiles que vous rencontrez lors de vos révisions. Il serait dommage de ne pas savoir en donner une explication claire si l’examinateur vous le demandait. Nous vous encourageons à compléter ce glossaire en y intégrant en parallèle des définitions de toutes les spécificités des courants littéraires, des notions de stylistique, des biographies d’auteurs, etc. Tout doit y figurer ! Enfin, prenez le temps de bien relire les consignes de l’examen (les différents types d'exercices et les critères d'évaluation circulent librement avant le jour de l’examen) et assurez-vous de bien comprendre ce que l’on attend de vous. Faites le point : « Suis-je prêt ? Suis-je apte à répondre à toutes les exigences ? ». Il est également recommandé de relire en diagonale une dernière fois les œuvres étudiées en classe pour éclaircir vos idées.  
  • Les révisions entre amis. Au-delà des révisions individuelles, le meilleur moyen de préparer un examen oral est de s’entrainer. Pour ce faire, rien de plus simple ! Il vous faut :
    • quelques camarades de classe ;
    • plusieurs annales de bac pour vous faire une idée bien précise du type de questions posées.

Interrogez-vous alors à tour de rôle jusqu’à avoir le sentiment d’avoir épuisé tous les sujets possibles. Évaluez également votre niveau de lecture puisqu’il fera l’objet d’une évaluation. Si cela peut vous aider, organisez ces exercices comme de petits jeux ! Le camarade ayant donné le plus de bonnes réponses peut remporter un prix par exemple. Ou à l’inverse, celui ayant donné le moins de bonnes réponses peut se voir affublé d’un gage... On vous laisse juger !

Le matériel

Une fois les révisions bouclées, il ne reste plus qu’à bien préparer votre paquetage !  À prendre avec vous le jour J :

  • votre pièce d’identité et votre convocation ;
  • la liste des textes étudiés ;
  • les textes polycopiés et les livres contenant les textes (prévoyez-les en double) ;
  • un crayon à papier, une gomme, un taille-crayon et quelques surligneurs ;
  • une montre (pour gérer le temps de préparation) ;
  • une bouteille d’eau (pour vous hydrater et garder votre esprit vif) ;
  • un paquet de biscuits (pour le réconfort) ;
  • un porte-bonheur (pour que la chance soit avec vous !).

Surtout... ORGANISEZ-VOUS ! Préparez une chemise pour y ranger vos textes et vérifiez bien qu’aucun n’est passé à la trappe ! En cas d’études d’œuvre complète, pensez aux marques-pages et autres moyens pour retrouver facilement les passages vus en cours et sur lesquels vous êtes susceptibles d’être interrogé. Mieux vaut éviter de perdre du temps bêtement. Le top du top, si vous en avez les moyens, est encore de photocopier ces passages.

La tenue

Pour terminer votre préparation comme il se doit, prévoyez votre tenue la veille. Privilégiez les vêtements sobres et, pour les filles, un maquillage léger. Ce n’est vraiment pas le jour pour miser sur l’originalité ! Un sac bien rangé et une tenue élégante : vous voilà prêt pour vous rendre sereinement sur le champ de bataille ! :-)

Une fois sur les lieux

Le repérage

Il peut être utile de se rendre sur les lieux de l’examen quelques jours auparavant. En effet, l’épreuve orale du bac de français se déroule généralement dans un autre établissement et mieux vaut alors savoir où il se situe, quitte à refaire le trajet plusieurs fois pour éliminer toute surprise le Jour J !

L’attente avant l’épreuve

Soyez attentifs dès votre arrivée ! Ce qui peut se passer juste avant l’examen a également son importance. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous ne pouvons que vous conseiller d’arriver en avance. Prévoyez une trentaine de minutes pour prendre vos marques (retrouver l’emplacement de votre salle, prendre le temps de discuter avec les autres candidats déjà présents sur place, obtenir des informations sur le professeur examinateur, etc.). En savoir plus sur la personne qui va vous évaluer est un bon moyen de déstresser : vous pouvez ainsi vous préparer et réfléchir à comment vous adapter au profil du professeur.
Dès que vous aurez cerné le personnage, il ne vous restera plus qu’à patienter. Il faut savoir faire preuve de patience, car il est possible que vous attendiez plusieurs heures avant de passer l’examen. Le mieux est alors de profiter de cette attente pour vous aérer l’esprit et vous détendre ! On oublie les révisions de dernière minute, aussi tentantes soient-elles, cela ne servirait qu’à brouiller vos idées. De toute façon, dites-vous bien qu’il est à ce moment précis trop tard pour assimiler quoi que ce soit. Les dés sont jetés !  

Assurez-vous simplement d’avoir bien éteint votre téléphone portable et d’avoir laissé vos fiches de révisions dans votre sac (et qu’aucune ne se soit glissée dans l’un de vos bouquins, ce qui arrive fréquemment).

Sachez aussi qu’il est tout à fait normal d’être anxieux avant de passer un examen... Retrouvez tous nos trucs et astuces dans notre article sur le stress des examens !

L’épreuve

La rencontre avec l’examinateur

Dès le premier contact avec le professeur, veillez à paraitre poli, souriant et motivé. La positive attitude quoi ! Cela dit, n’exagérez pas trop non plus, au risque d’irriter le professeur.

Si le sujet proposé par celui-ci ne vous inspire pas, il est inutile de le mentionner ! Cela ne ferait que renvoyer une mauvaise image de vous. Par contre, si vous ne comprenez pas la question qui est posée, n’hésitez pas à demander plus de précisions à votre examinateur : cela n’est pas interdit.

La préparation

Organisez-vous et pensez à bien répartir votre temps de préparation ! Par exemple, vous pouvez éventuellement préparer un petit planning à respecter afin de ne pas vous disperser : 5 minutes pour la lecture et la compréhension du sujet, 3 minutes pour l’élaboration du plan, etc.
Attention, ne rédigez intégralement que l’introduction et la conclusion ! Les 30 minutes imparties ne sont évidemment pas suffisantes pour rédiger votre présentation dans son intégralité. Notez simplement les grands axes qui composent votre plan ainsi que les mots-clés et exemples qui vous serviront d’aide-mémoire au moment où vous vous retrouverez face à l’examinateur. Veillez donc à bien écrire ce que vous avez peur d’oublier lors de votre présentation. Pensez d’ailleurs à utiliser plusieurs feuilles de brouillon, car il est assez gênant de devoir retourner ses feuilles sans cesse lorsqu’il faut revenir sur une idée. Le simple fait d’utiliser un seul côté de vos feuilles vous permettra de tout avoir sous les yeux, ce qui est beaucoup plus agréable.
N’oubliez pas de bien structurer votre travail, puisqu’il faut que votre approche paraisse cohérente et pertinente. En plus du texte, intéressez-vous aux stratagèmes employés (procédé narratif, stylistique) et faites-en une analyse précise. Variez les plaisirs : citations, analyses stylistiques, analyses grammaticales, exemples, etc. Bref, utilisez tout le vocabulaire littéraire que vous maitrisez. Pour éviter d’être hors-sujet, définissez les mots importants de la question posée et vérifiez que votre introduction annonce bien sa problématique centrale et que votre conclusion y réponde correctement. Prévoyez donc quelques minutes pour vous relire attentivement !

​La présentation orale

Avant de débuter votre démonstration, respirez un bon coup ! Vous voilà zen, posé(e) et confiant(e) face à votre examinateur. Souriez et attendez son signal avant de commencer. Durant toute votre intervention, essayez de regarder le prof dans les yeux : croyez-nous, il/elle appréciera ! Si il/elle vous impressionne, dites-vous bien que c’est une personne humaine comme vous, et qu’il/elle ne fait que remplir son rôle d’examinateur. Au fond de ces grands yeux se cache un(e) ancien(ne) lycéen(ne) qui a passé ce même examen quelques années (parfois beaucoup plus) avant vous !  
Au moment de la lecture, veillez à adopter un rythme fluide et dynamique. Respectez la bonne intonation en regard à la ponctuation. Surtout, ne lisez pas trop vite ! Lorsque l’on est tendu, on a tendance à (trop) accélérer le rythme... Stop ! Ici, on prend son temps. Puisque cet examen est une épreuve littéraire, votre niveau de langue doit être correct. Réfléchissez un minimum avant de vous lancer et privilégiez les phrases courtes pour éviter les erreurs de liaison ou de langue.
Enchainez les différentes parties de votre développement. Marquez une courte pause entre chaque partie et annoncez clairement votre conclusion. Il faut que l’examinateur se rende bien compte que vous arrivez au bout de votre analyse afin d’éviter un éventuel silence gênant durant lequel il/elle se demandera s’il peut passer à la suite... Enfin, jetez de rapides coups d’œil à votre montre afin de contrôler votre timing. Une démonstration trop courte vous ferait perdre des points... une trop longue également !

L’ « after »

Il est inutile de demander votre note au professeur une fois l’épreuve terminée. Ce dernier n’a aucunement le droit de vous la communiquer et puis cela aura le don de l’irriter. Un « au-revoir » courtois suffira !
Une fois sorti de la salle, attention à ne pas parler trop fort au moment du debrief ! En effet, le professeur est susceptible d’entendre ce que vous racontez à vos camarades et cela peut vous faire perdre quelques points précieux... Misez sur la discrétion !

Avez-vous l’impression d’avoir fourni le meilleur de vous-même ? Avez-vous le sentiment d’avoir atteint vos objectifs ? Octroyez-vous un moment détente, car vous l’avez bien mérité, et pensez aux sublimes vacances qui vous attendent !

Si des doutes persistent, n'hésitez pas à consulter notre article sur le déroulement de l'épreuve orale du bac de français !