Conseils pour gérer le stress à l'approche du bac de français

dans Bac de français, publié le 20/04/2016
Si ressentir le stress est tout à fait normal, voire même utile, durant la période d’examens, attention à ne pas le laisser prendre possession de vous ! Il serait dommage de perdre vos moyens et de gâcher le beau travail accompli jusque-là ! Voyons donc ensemble comment apprendre à gérer votre stress efficacement à l’approche des examens.

D’où vient le stress ?

Chacun le sait, tout examen est source d’angoisse et de stress. Mais savons-nous réellement pourquoi ? 
 
L’explication est pourtant simple : le(s) examen(s) – et l’obtention des diplômes – marque(nt) un moment important de la vie puisqu’il(s) représente(nt) la clé qui donnera accès à l’étape suivante, la fac ou la vie active. Si l’anxiété peut provenir d’un sentiment d’incapacité une fois au pied du mur, une autre peur peut également nous paralyser : celle du jugement. Eh oui, l’examen n’est rien d’autre qu’une évaluation de nous-même : nos connaissances, et parfois même notre personnalité, font l’objet d’un jugement sévère de la part d’une personne extérieure. Cette même personne nous attribue ensuite une note en fonction de la « prestation » et, que nous l’admettions ou non, c’est ce jugement qui nous rend mal à l’aise. 
 
En bref,  les deux facteurs sources de stress sont le passage d’une étape à une autre et la notion de jugement. Il est donc parfaitement normal de ressentir cette petite bête noire qu’est le stress. De plus, ce sentiment d’anxiété démontre une envie de bien faire et de se surpasser. À l’inverse, ne pas ressentir de stress du tout à l’approche d’un examen est plutôt considéré comme anormal ou comme un signe d’absence de motivation !
 
Laissez donc le stress s’installer en vous ! Oui, mais à certaines conditions...

Maitriser son stress

Pourquoi c’est important ? 

Le stress est efficace puisqu’il sert à vous booster et vous pousse à vous surpasser. Mais trop de stress tue le stress ! En effet, une trop grosse dose de stress n’est pas supportable pour le corps humain car il le rend vulnérable et, dans le cas d’un examen, brouille votreesprit, entrainant le fameux trou de mémoire redouté ! 
 
On a d’ailleurs coutume de dire que chaque personne réagit différemment au stress : certaines personnes montrent une grande résistance, d’autres moins. Comprenez qu’en réalité la différence majeure entre ces deux types de personnes est leur capacité à gérer leur stress ! Que les anxieux n’y voient rien d’insurmontable : il suffit d’être conscient de vos faiblesses et de prendre le taureau par les cornes puisque :
Gérer son stress = plus de chances de réussite
De plus, il est important de bien comprendre que le stress maladif susceptible de vous paralyser n’est pas inévitable ! Considérer le stress comme une fatalité qui irait de pair avec l’épreuve de l’examen serait une erreur. Rien n’est figé : vous pouvez faire de votre stress un ami ; votre alliance vous rendra plus efficace ! 

Les trucs et astuces pour gérer son stress 

Tout d’abord, il est important de se préparer psychologiquement.
 
  • Relativiser et dédramatiser : vous devez bien vous rendre compte que réussir l’examen n’est pas vital et surtout ne pas vous dévaloriser. Trop de matières à passer ? Ne considérez pas la période d’examen dans son ensemble, mais focalisez-vous sur une épreuve à la fois. Un échec ? Ce sera l’occasion d’apprendre de vos erreurs et de gagner en expérience ! L’examen n’est pas une question de vie ou de mort, et au pire vous avez droit à une seconde chance ! Toutes les ondes positives sont bonnes pour votre moral et votre santé. Il faut donc repérer les sources de stress pour aussitôt les supprimer (si possible). C’est le moment de positiver et de tout voir du bon côté !
  • S’aérer l’esprit : faites le vide et balayez toute pensée dévalorisante telle que « Je n’y arriverai jamais ». Continuez votre cure d’ondes positives et pensez plutôt que vos efforts seront forcément récompensés. Faire une petite marche d’une dizaine de minutes avec un peu de musique dans les oreilles par exemple peut vous aider à vider votre esprit de toute contrariété.
  • Enchainer les activités positives : toujours dans cette lancée positive, privilégiez toutes les sources de divertissement qui peuvent vous relaxer et vous rendre de bonne humeur, car la préparation aux examens passe aussi par la détente.
  • Bien s’entourer : constituez votre armée de bons petits soldats pour combattre l’angoisse paralysante : évitez les personnes pessimistes ou décourageantes ; entourez-vous de personnes optimismes sur lesquelles prendre exemple. Pensez également aux professionnels et aux personnes ayant une expérience dans le domaine. Par ailleurs, certains établissements scolaires proposent une aide psychologique et des exercices de relaxation ou de sophrologie à l’approche des examens : renseignez-vous au centre médical de votre lycée ou auprès de votre médecin traitant. N’oubliez pas que ces personnes sont là pour vous aider et que demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse mais plutôt le signe que vous savez faire preuve de « débrouillardise » ! ;-)
  • Prévoir à l’avance et visualiser : puisque l’inconnu est inquiétant et que tout ce qui est connu est plutôt rassurant, prévoyez tout à l’avance : révisions, trajet, matériel etc. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles il est utile de préparer votre emploi du temps des révisions !
  • Accepter que tout ne soit pas parfait et s’auto-féliciter : l’important est de réussir, quelles que soient les difficultés rencontrées. 
Ne négligez pas votre condition physique, car elle influence directement votre état d’esprit. Pour cela, pas 10 000 solutions possibles ! 
  • Bien dormir : pour être en forme et être capable de bien vous concentrer, il est recommandé de dormir un minimum de 7 h par jour. Sans cela, votre cerveau serait trop fatigué, vous seriez certainement incapable de restituer vos connaissances correctement et serez donc plus sujet au stress.
  • Bien manger : ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé ; mangez léger ! Il est important de ne pas avoir le ventre vide afin d’éviter les malaises et les manques de vitamines mais il ne s’agit pas de se goinfrer non plus ! Préférez les fruits, les légumes et autres aliments sains et riches en vitamines.
  • Bien boire : on oublie l’alcool, le café et autres boissons énergisantes ! Toutes ces boissons sont mauvaises pour la santé mais aussi pour l’attention ! Optez pour une bonne bouteille d’eau fraiche !
  • Bien bouger : le sport procure une sensation de bien-être et vous permet non seulement de canaliser votre énergie mais aussi d’adopter une attitude dynamique. De plus, pratiquer une activité sportive favorise la réflexion et l’attention.
  • Bien se relaxer : la relaxation peut être physique aussi ! Pensez aux exercices de yoga très en vogue en ce moment et/ou apprenez à vous relaxer grâce à des exercices de respiration abdominale plus ciblés (exercices qui consistent à respirer à l’aide du ventre plutôt qu’à l’aide de la poitrine). N’hésitez pas à chercher plus d’informations sur ce type de pratiques afin de compléter votre programme de résistance au stress. De nombreux moyens existent, c’est pourquoi il est important de bien se connaitre afin d’opter pour la méthode qui nous convient le mieux.
Et n’oubliez pas : tout est dans la modération ! Restez à l’écoute de votre corps ! 

Et le jour J ? 

Partez avec l’esprit d’un gagnant ! Une bonne nuit de sommeil, le plein de vitamines au petit déjeuner (jus de fruits, barres de céréales, etc.), un esprit positif... Embarquez un porte-bonheur, remémorez-vous des moments où vous vous sentiez bien. 
 
Le Petit + : et pourquoi pas partir avec du bon son dans les oreilles ? Un morceau de musique dynamique et joyeux vous aidera dans votre quête de positive attitude ! :-)

À retenir

  • Être en forme : un esprit sain dans un corps sain
  • Méditer : relâcher la pression et positiver
  • Prévenir : visualiser et organiser

Et pour être sûr de gérer les épreuves du bac, consultez nos articles sur le déroulement de l'épreuve écrite et celui de l'épreuve orale !