L'Âge d'homme : Résumé du livre

4.5

4 avis

Michel Leiris L'Âge d'homme Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Sybille Mogenet (rédacteur).

Description du résumé sur L'Âge d'homme

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre L'Âge d'homme écrit par Michel Leiris. A télécharger rapidement !

L’Âge d’homme, publié en 1939, est probablement son œuvre la plus connue. C’est un récit autobiographique à travers lequel Leiris s’autoanalyse en parlant des épisodes marquants de son enfance pour essayer de tracer les grandes lignes de sa personnalité.

En fait d’autobiographie, on pourrait parler d’autoportrait : le fil rouge du texte n’est pas chronologique, mais thématique, comme dans la psychanalyse, qui fonctionne par associations d’idées. Le ton du récit est un peu désespéré : Michel Leiris voit le vieillissement comme une dégénérescence. Les références aux pièces de théâtre, aux récits bibliques et à la mythologie sont très présentes et ont contribué à façonner sa vision du monde. Il est intéressant de noter que L’âge d’homme met en scène le sacré, le sexe et la violence, à l’instar de nombreux récits mythologiques.

Pour en savoir plus sur le livre L'Âge d'homme, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "L'Âge d'homme"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de L'âge d'homme de Michel Leiris, dont voici un extrait :« De la littérature considérée comme une tauromachieDans l’édition folio de L’âge d’homme, le texte est précédé de « De la littérature considérée comme une tauromachie », texte dans lequel l’auteur compare son rôle de littérateur autobiographe à celui du matador, exposé au taureau et à la foule comme l’est l’écrivain qui se dévoile.Je viens d’avoir trente-quatre ansLe début de L’âge d’homme, une première section sans titre divisée en plusieurs sous-sections, a en fait été rédigée par Leiris après le reste du texte.Elle s’ouvre sur un portrait physique peu flatteur (tête trop grosse, jambes courtes, tendance aux rougeurs et à la peau luisante, dos vouté, aucune élégance) sans que l’on ne sache vraiment si l’auteur est lucide et objectif ou, au contraire, subjectif et impitoyable avec lui-même. Il évoque son activité principale, la littérature, raconte brièvement les voyages qu’il a réalisés et parle de son sentiment d’isolement, de déficience, ainsi que de sa sensation d’être piégé et rongé. »Découvrez la suite dans le document.