Le Parti pris des choses : Analyse du livre

0 évaluation

Auteur : Francis Ponge

Analyse de : Brume .

Ce document didactique fournit une analyse complète et détaillée d’un grand classique de la poésie, Le Parti pris des choses. Paru en 1942, ce recueil de poèmes en prose de Francis Ponge s’attache à décrire les éléments du quotidien. Écrit sur une longue période, entre 1924 et 1939, il se compose d’une trentaine de petits textes autonomes. Il constitue l’ouvrage le plus célèbre de son auteur, qui souhaite tout simplement rendre justice à la beauté des objets peuplant notre vie de tous les jours.

Le Parti pris des choses : Structure de l’analyse

Cette fiche de lecture synthétique s’ouvre sur une brève présentation de l’écrivain français, Francis Ponge. Elle s’intéresse ensuite rapidement à son œuvre, Le Parti pris des choses, avec ses poèmes en prose sur la nature, les objets et les hommes. Le résumé subséquent, particulièrement recherché, propose une nouvelle classification des poèmes, ordonnés par thématiques en lien avec la création du monde. L’analyse des poèmes met en avant les liens discrets entre les choses et la nature d’écrivain.

Pour aider les lecteurs à acquérir une meilleure compréhension de l’ouvrage, la fiche de lecture développe plusieurs axes d’analyse sous forme de clés de lecture. Celles-ci se penchent sur les caractéristiques de ce recueil de poèmes en prose, ainsi que sur la publication et la réception de l’œuvre caractéristique de Francis Ponge. Les influences littéraires qui marquent ce singulier poète du XXe siècle font également l’objet d’un commentaire.

Pour clore cette analyse littéraire sur Le Parti pris des choses, quelques pistes de réflexion sont proposées. Grâce à cette série de questions ouvertes complémentaires, les lecteurs les plus curieux peuvent approfondir leur exploration de l’ouvrage.

Étude des poèmes en prose du recueil de Francis Ponge

Cette ressource pédagogique procède à l’étude des différents poèmes en prose que renferme Le Parti pris des choses. Ces textes courts poétiques sont regroupés par thématiques et portent chacun sur des éléments choisis délibérément pour leur apparente banalité. Le recueil de Francis Ponge se présente d’ailleurs comme un dictionnaire, chaque poème qui s’y trouve correspondant à la définition d’un mot.

Ainsi, parmi les thèmes majeurs évoqués dans Le Parti pris des choses, cette analyse exhaustive s’attarde tout d’abord sur la faune et la flore. Les poèmes concernés sont au nombre de neuf : La Crevette, Le Papillon, Escargots, L’Huître, Notes pour un coquillage, Le Mollusque, Faune et flore, La Mousse et Végétation. Elle évoque ensuite la thématique des minéraux avec Le Galet, avant d’accorder une attention particulière à la nature avec Pluie, Le Cycle des saisons, Les Arbres se défont à l’intérieur d’une sphère de brouillard, La Fin de l’automne, De l’eau et Le Feu.

Les thèmes liés à la nature ne sont cependant pas les seuls présents dans ce recueil. Francis Ponge dépeint en effet des aliments dans Le Pain, L’Orange, Les Mûres et Le Morceau de viande, ainsi que des objets manufacturés dans Le Cageot, La Cigarette et La Bougie. Le Parti pris des choses évoque en outre plusieurs lieux à travers ses poèmes en prose, à savoir Le Restaurant Lemeunier rue de la Chaussée d’Antin, Les Trois Boutiques, RC Seine Numéro et Bords de mer. Le dernier type de poème du recueil s’attelle à l’analyse des attitudes humaines. C’est le cas de La Jeune Mère, Le Gymnaste et Pauvres pêcheurs.

Analyse des clés de lecture pour mieux comprendre Le Parti pris des choses

Après avoir résumé Le Parti pris des choses, cette fiche de cours donne les clés de lecture indispensables pour saisir facilement le sens de l’œuvre. Ces clés abordent ainsi la forme et la structure de l’ouvrage. Elles étudient également le contexte au moment de la parution de l’ouvrage et son accueil. Elles établissent en outre les puissantes influences littéraires et historiques qui ont bercé l’auteur : le recueil se pose en effet entre existentialisme et surréalisme. Ses poèmes cherchent notamment à décrire les caractéristiques physiques et linguistiques des objets ordinaires, trop peu souvent considérés à leur juste valeur.

Vous voulez découvrir une nouvelle manière d’aborder Le Parti pris des choses ? Alors, ce document didactique de qualité vous fait bénéficier d’une analyse poussée du livre de Francis Ponge. Vous pouvez le consulter directement et ainsi économiser un temps précieux dans votre démarche.

Nous mettons à votre disposition d’autres fiches de lecture pour vous aider à décrypter certains ouvrages de la littérature française. Découvrez notre analyse de Bel-Ami de Guy de Maupassant ou bien notre analyse de Journal d’un corps de Daniel Pennac.

Structure de cette analyse du livre

  • Introduction (1 pages)

    Francis Ponge, poète français
    Le Parti pris des choses, poèmes en prose de la nature, des objets et des hommes

  • Résumé du Parti pris des choses (3 pages)

    L’étude des différents poèmes en proses par thématiques

  • Clés de lecture (3 pages)

    Un recueil de poèmes en prose ; la publication et la réception de l’œuvre ; les influences littéraires.

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour compléter votre analyse du Parti pris des choses de Francis Ponge

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Le Parti pris des choses"

Cette analyse détaillée au format PDF du recueil de poèmes en prose Le Parti pris des choses de Francis Ponge est proposée par l’enseignante en lettres modernes, Brume. Vous trouverez dans cette fiche de lecture une étude approfondie des différents poèmes de l’œuvre organisée selon les quatre éléments (terre, eau, air, feu). Trois spécificités de l’œuvre sont approfondies dans les clés de lecture et s’intéressent particulièrement à la forme et structure de ce recueil le plus connu d’un des poètes français les plus emblématiques du 20e siècle. Plusieurs questions de réflexion vous permettront également de pousser davantage votre recherche sur le présent ouvrage.

Francis Ponge

Francis Ponge est né le 27 mars 1899 à Montpellier en France. Élevé dans une famille bourgeoise protestante, l’auteur reçoit une bonne éducation et s’intéresse aux littéraires et philosophes de tout temps. En 1914, au début de la guerre, il commence à écrire ses premiers poèmes. À partir de 1917, il suit des études de philosophie et de droit et s’intéresse à la pensée de Maurice Barrès (homme politique et écrivain français, 1862-1923) et au communisme. Il est finalement mobilisé en 1918 par l’infanterie au nord de la France. Alors qu’il était en froid avec sa famille au sujet de ses échecs académiques, il se réconcilie avec son père en 1922 et rencontre Jacques Rivière (homme de lettres français, 1886-1925) et Jean Paulhan (éditeur, critique et écrivain français, 1884-1968) qui publieront certains de ses textes à la Nouvelle Revue française. Son premier ouvrage, Douze petits écrits, parait en 1926. Le poète commence la rédaction des poèmes qui composeront le recueil Le Parti pris des choses dès 1928, et qui sera finalement publié en 1942. Son deuxième recueil de poèmes intitulé Proêmes sort en 1948 et bien qu’il soit retenu pour le prix de la Pléiade, il ne le remporte pas. C’est grâce à Jean-Paul Sartre (1905-1980) que Ponge acquiert sa renommée avec Le Parti Pris des choses : l’existentialiste a en effet publié une étude approfondie du recueil. En 1952, il devient professeur à l’Alliance française et en 1959, il reçoit le prix international de poésie et la Légion d’honneur. Le poète écrira jusqu’à la fin de sa vie et recevra d’autres prix tels que le Grand Prix de poésie de l’Académie française (1982) ou de la Société des gens de lettres (1985). Parmi ses œuvres, on peut citer notamment La Rage de l’expression (1952), Pour un Malherbe (1965), Le Savon (1967) et Pratiques d’écriture (1982). Francis Ponge décède le 6 aout 1988.

A propos du livre "Le Parti pris des choses"

Passionné des littéraires et des philosophes de tout temps, Francis Ponge se dédie rapidement à l’écriture en prose. Si le poète se laisse influencé par les grands mouvements de son temps tels que le communisme, le surréalisme ou encore l’existentialisme, il s’attache à décrire dans ses poèmes les choses du quotidien d’une manière réaliste, sans le pathos lyrique que l’on attribue à ce genre. S’il publie plusieurs de ses écrits dans des revues littéraires, sont premiers recueils, Le Parti pris des choses, sort en 1942. Il continuera sur la lancée de cette œuvre emblématique de son style avec Proêmes (1948) et La Rage de l’expression (1952).

Dans Le Parti pris des choses, l’écrivain rassemble 32 de ses poèmes qui témoignent de la beauté du quotidien. Il y décrit la banalité des êtres animés et inanimés ou encore de la nature et de la fatalité en soulignant leurs attributs physiques et linguistiques. Le pain, l’escargot ou encore le cycle des saisons sont autant de sujets que traite le poète.

La publication tardive de son œuvre ne l’empêche pas de recevoir une critique positive des littéraires contemporains. Ainsi, les existentialistes Jean-Paul Sartre et Albert Camus félicitent l’écrivain pour cette fresque qui prône un retour vers la nature simple et belle des choses. Devenu un grand classique de la poésie, Le Parti pris des choses est une lecture incontournable pour tous ceux et celles qui s’intéressent à la littérature française.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806265494

ISBN numérique : 9782806265487

Ces analyses du livre "Le Parti pris des choses" pourraient également vous intéresser

Ceux qui ont téléchargé cette analyse du livre "Le Parti pris des choses" ont également téléchargé