Romain Puértolas

Biographie de Romain Puértolas

Romain Puértolas est né le 21 décembre 1975 à Montpellier en France. Grand rêveur, c’est un voyageur qui ne tient pas en place et qui vit sa vie à 100 %. Polyglotte, il parle français, espagnol, catalan, anglais, russe, allemand et swahili. Il exerce des métiers plus différents les uns que les autres : DJ, compositeur, professeur de langues, steward, nettoyeur de machines à sous, lieutenant de police, etc. À cette nécessité de mouvement perpétuel s’ajoute une imagination débordante.

Depuis son plus jeune âge, l’auteur écrit, autant des bandes dessinées, que des nouvelles, que des romans, et ce, sur n’importe quel support ! Le Post-it, la chemise, le téléphone portable, le journal : tout peut servir. C’est finalement en 2013 que l’écrivain connaitra la renommée avec L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea. Énorme succès de librairie en France tiré à plus de 200 000 exemplaires, le roman est également traduit en plusieurs langues. En 2015, Romain Puértolas réitère l’aventure en publiant La Petite Fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel.

Citations de Romain Puértolas

  • « – Eh bien moi, j’aimerais mieux être incinérée, lui avait dit la Française. J’aurais trop peur de me réveiller dans un cercueil.
  • – Et de vous réveiller dans une urne, ça ne vous fait pas peur ? lui avait rétorqué le fakir. » (L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea)
  • « Pourquoi certains naissent-ils ici et d’autres là ? Pourquoi certains avaient-ils tout, et d’autres rien ? Pourquoi certains vivaient-ils, et d’autres toujours les mêmes, n’avaient-ils que le droit de se taire et de mourir ? »  (L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea)
  • « Le cœur est une grande armoire dans laquelle on enferme tous ceux que l’on aime pour les avoir toujours en soi et les trimballer partout avec soi dans la vie. » (La Petite Fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel)
  • « Tu es un peu comme une maman téléguidée. Parce que si j’avais une télécommande à mamans, je te ferais revenir tout le temps, chaque fois que je suis un peu triste. » (La Petite Fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel)
  • « Heureux qui, comme Ajatashatru Lavash Patel, a fait un beau voyage en armoire et puis est retourné, plein d’usage et raison, vivre avec son amour le reste de son âge... » (L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea)
Voir une image de l'auteur