Jean-Marie Roughol

Biographie de Jean-Marie Roughol

Jean-Marie Roughol est né le 11 avril 1968 à Paris, dans le XXe arrondissement. Sa mère l’abandonne alors qu’il est encore enfant et le petit Jean-Marie reste seul avec son père. Ce dernier, accaparé par son travail de déménageur, ne peut s’occuper de son fils et décide de le placer en famille d’accueil. Jean-Marie Roughol suit une formation dans le domaine de la construction grâce à l’association des Apprentis d’Auteuil et effectue ensuite son service militaire. De retour à Paris, il se trouve dans une situation précaire : il n’a pas un sou en poche et n’a plus de famille. Malgré la main tendue par certains amis, Jean-Marie commence alors sa vie dans la rue, contraint de faire la manche pour survivre.

Un jour, il entame la conversation avec un passant, qui n’est autre que Jean-Louis Debré, et de fil en aiguille une amitié se crée entre les deux hommes. C’est alors que l’homme politique propose au SDF de l’aider à écrire son histoire. Si Jean-Marie se montre d’abord assez réticent, il accepte ensuite. Son témoignage, Je tape la manche. Une vie dans la rue, bénéficie d’un très grand succès, qui apporte une certaine visibilité au SDF et ses lecteurs lui viennent en aide pour faire des démarches administratives pour obtenir le chômage et un logement social.

Citations de Jean-Marie Roughol

« Fatalité ou nécessité, les femmes écrivains qui ont marqué la littérature ont assumé une liberté de vie qui a souvent choqué, parce qu’elles vivaient à l’égal des hommes leurs envies, leurs désirs. » (Ces femmes qui ont réveillé la France)

« Si Jeanne incarne une certaine idée de la France, Marianne illustre et personnifie la République. » (Ces femmes qui ont réveillé la France)