Charles Dantzig

Biographie de Charles Dantzig

Né le 7 octobre 1961 à Tarbes, Charles Dantzig est un éditeur et écrivain français. Il a grandi dans une famille composée de nombreux médecins et s’est quant à lui orienté vers des études de droit, après avoir réussi son baccalauréat, qu’il mène d’abord à Toulouse puis à Paris. Docteur en droit, il prend comme objet d’étude la législation du trafic aérien pour les compagnies dans divers pays. En 1990, il publie son premier essai, Remy de Gourmont, cher Vieux Daim !, et il est déjà remarqué par la critique.

Il travaille pour la maison d’édition Les Belles Lettres, au sein de laquelle il occupe le poste de directeur de plusieurs collections : « Brique » consacrée à la littérature contemporaine, « Eux et nous » pour les textes sur l’antiquité classique et « Trésors de la nouvelle », dans laquelle sont publiés les textes plus courts. Il exerce également une activité de traducteur (des œuvres de Francis Scott Fitzgerald et Oscar Wilde entre autres) et s’intéresse au genre de la poésie. En parallèle, il continue à écrire des essais et des poèmes, dont une anthologie parait en 2003 sous le titre d’En souvenir des long-courriers. En 2005 parait son Dictionnaire égoïste de la littérature française, dans lequel l’auteur donne son point de vue personnel sur le sujet et qui crée l’évènement et collectionne les prix littéraires.

Charles Dantzig devient ensuite éditeur chez Grasset, où il publie des textes inédits de grands écrivains, comme Samuel Beckett, Jules Barbey d’Aurevilly ou Truman Capote, ainsi que les textes d’auteurs contemporains. Il collabore au Magazine littéraire et publie un billet dans Le Monde du 18 mars 2012 : « Du populisme en littérature ». En 2015, il crée une collection et une revue intitulées « Le Courage », qui donne une tribune aux écrivains du monde entier au sujet de la littérature et de la création.

Quant à sa propre création romanesque, son premier ouvrage Confitures de crimes parait en 1993, tandis que son roman suivant, Nos vies hâtives, se fait attendre mais est récompensé dès sa sortie en 2001 par le prix Jean-Freustié. Son dernier ouvrage en date, Histoire de l’amour et de la haine, est publié en 2015 et met en avant la thématique du mariage pour tous en France.

Citations de Charles Dantzig

« Ce qui distingue l’homme de la brute, c’est la lecture. Ce qui rend une brute insupportable, c’est quand elle a de la lecture. » (Dictionnaire égoïste de la littérature française)

« La lecture est cet instant d’éternité simultanément ressenti par quelques solitaires dans l’espace immatériel un peu bizarre qu’on pourrait appeler l’esprit. » (Pourquoi lire ?)

« Lire est déraisonnable. Il y a des choses bien plus importantes, disent les importants. C’est vrai, et le sachant, nous continuons en sifflotant ces lectures qui nous privent de la gloriole et de la fortunette. » (Pourquoi lire ?)

« Il n’y a pas plus d’art de lire que d’art d’écrire. Comme disait Woody Allen : "J’ai pris des cours de lecture rapide. J’ai lu Guerre et Paix. Ça se passe en Russie." » (Pourquoi lire ?)

« Un ami est quelqu’un qui voit le bien et le mal pour nous quand nous en sommes incapables. » (Histoire de l’amour et de la haine)

« L’adolescence est un âge inventé par les sociétés tendres. Dans les sociétés brutales, on passe de l’enfance à l’âge adulte. » (Histoire de l’amour et de la haine)

« Les précautions en matière amoureuse sont de la mesquinerie. Contrairement à ce qu’on nous apprend, il faut se jeter au coup des gens. On n’a jamais assez de chance à donner à l’amour. » (Histoire de l’amour et de la haine)