Michael Dobbs

Biographie de Michael Dobbs

Michael Dobbs est un auteur anglais né le 14 novembre 1948 à Cheshunt (Royaume-Uni). Après avoir étudié à Oxford où il obtint son diplôme en 1971, il part aux États-Unis pour suivre des cours de droit et de diplomatie à la Tufts University de Medford. Parallèlement à ses études, il travaille en tant qu’assistant éditorial et journaliste politique pour le quotidien Boston Globe. En 1975, il obtient son diplôme de master et son grade de docteur en défense nucléaire.

Michael Dobbs décide ensuite de rentrer en Angleterre. À Londres, il commence à travailler pour le parti conservateur. Il y enchaine les rôles de conseiller, rédacteur de discours et chef d’équipe. Considéré comme un maitre des opérations politiques, il est ainsi au côté de premiers ministres tels que Margaret Thatcher (1925-2013), John Major (né en 1943) et David Cameron (né en 1966). En parallèle, le futur auteur se consacre à d’autres activités telles que publicitaire, directeur d’entreprise, chroniqueur ou encore présentateur TV. En 2010, il est institué pair à vie, titre de noblesse anglais, devenant ainsi le Baron Dobbs de Wylye. Il siège actuellement à la Chambre des lords au côté des conservateurs.

En 1989, Michael Dobbs se lance de manière peu commune dans l’écriture : un jour, alors qu’il s’ennuyait au bord d’une piscine, il décide d’écrire un thriller politique – le premier roman de la trilogie House of Cards. Au vu du succès de ce livre, l’auteur poursuit sur sa lancée avec To Play the King (1992) et The Final Cut (1994). La renommée de cette saga n’a pas faibli jusqu’à ce jour puisqu’elle bénéficie encore d’adaptations télévisées. L’écrivain a également publié d’autres séries telles que celles centrées sur les personnages de Tom Goodfellowe, Winston Churchill et Harry Jones.

Citations de Michael Dobbs

  • « "Politique". Le mot vient du grec ancien. "Poly" signifie "plusieurs". Et la "tique" est un minuscule insecte suceur de sang. » (House of Cards)
  • « Gagner la guerre, mais perdre la paix. L’héritage perpétuel des imbéciles. » (Churchill à Yalta : La Pologne trahie)
  • « Utilisons le langage de la liberté pour tisser un texte si serré qu’il étranglera quiconque osera l’ignorer. » (Churchill à Yalta : La Pologne trahie)
  • « La politique impose des sacrifices. Le sacrifice des autres, bien entendu. » (House of Cards)
  • « La foule est vulgaire. Il faut toujours complaire à la foule, flatter l’homme ordinaire et lui donner à croire qu’il est un prince. » (House of Cards)
Voir une image de l'auteur