J. R. R. Tolkien

Biographie de J. R. R. Tolkien

De son nom complet John Ronald Reuel Tolkien, l’auteur est né le 3 janvier 1892 en Afrique du Sud et est décédé le 2 septembre 1973 en Angleterre. Ses parents, originaires d’Angleterre, se sont installés à Bloemfontein à la suite de la nomination d’Arthur, le père, comme directeur d’une grande banque d’Afrique du Sud. De retour avec ses enfants sur le Vieux Continent en 1895, la mère de Tolkien s’installe chez ses parents à Birmingham à la suite du décès de son mari et de l’absence de revenus qui en découlent. Le jeune garçon est marqué par la campagne anglaise qui l’entoure et cette influence sera visible dans ses écrits. Déjà enfant, il lit beaucoup.

En 1904, sa mère meurt de complications dues au diabète et le jeune Tolkien est confié avec son frère à un homme d’église. Tolkien suit des études à la King Edward’s School et s’intéresse à l’étude de la littérature et notamment aux légendes norroises. Étudiant boursier, il entre à l’université d’Oxford en 1910 et y suit les cours de lettres classiques. Mais le grec et le latin ne constituant pas pour lui un vif intérêt, il se réoriente vers l’étude de la littérature anglaise et scandinave. En 1914, il épouse Edith Bratt, qu’il avait rencontrée quelques années auparavant.

Pendant la Première Guerre mondiale, il s’engage au front mais il est victime de la fièvre des tranchées. Après la fin du conflit, il s’installe avec sa famille à Oxford et devient assistant à l’université. En 1925, il occupe le poste de professeur de vieil anglais. Il écrit déjà depuis un moment à cette époque et rédige notamment Le Hobbit, un conte qu’il imagine au départ pour ses enfants. Le roman sera publié en 1937 et rencontre un si grand succès que son éditeur l’encourage à en écrire la suite. Tolkien commence alors la rédaction du Seigneur des anneaux, vaste entreprise que durera 10 ans. Il est publié en trois volumes, entre 1954 et 1955. Il continue alors à développer son univers dans le Silmarillion, qui reste inachevé à sa mort en 1973 et sera publié de manière posthume par son fils.

S’il est principalement célèbre pour son roman jeunesse Le Hobbit et sa trilogie Le Seigneur des anneaux, Tolkien est avant tout le créateur d’un vaste univers où il fait vivre poèmes (Les Aventures de Tom Bombadil, 1962), contes (Faërie, 1974) et légendes (Contes & Légendes inachevés, 1980). De cet imaginaire nourri de philologie, de littérature et de mythologie découle une œuvre polygraphe peuplée de créatures devenues archétypales et de péripéties minutieusement décrites qui permettront à l’écrivain de donner à la fantasy moderne ses lettres de noblesse.

Citations de J. R. R. Tolkien

« Rien ne vaut la recherche lorsqu’on veut trouver quelque chose. » (Le Hobbit)

« Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie. Pouvez-vous la leur donner ? Alors, ne soyez pas trop prompt à dispenser la mort en jugement. » Le Seigneur des anneaux. » (La Communauté de l’anneau)

« Tout ce que nous avons à décider, c’est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. » Le Seigneur des anneaux. » (La Communauté de l’anneau)

« Il est des choses qu’il vaut mieux entreprendre que refuser, quand bien même la fin risque d’être sombre. » (Le Seigneur des anneaux. Les Deux Tours)

« Nous sommes encore toi et moi, Sam, coincés dans les pires endroits de l’histoire, et il est plus que probable que d’aucuns diront à ce point : "Referme ce livre maintenant, papa ; on n’a pas envie de lire plus loin." » (Le Seigneur des anneaux. Les Deux Tours)

« Je ne dirai pas : ne pleurez pas, car toutes les larmes ne sont pas un mal. » (Le Seigneur des anneaux. Le Retour du roi)

« Il y a des choses que le temps ne peut pas cicatriser. Des choses si profondes qu’elles se sont emparées de vous. » (Le Seigneur des anneaux. Le Retour du roi)