Georges-Victor Courteline

Biographie de Georges-Victor Courteline

Né à Tours en 1858 d'un père humoriste, Courteline, de son vrai nom Georges-Victor Moinaux, connait des débuts difficiles en travaillant pour divers journaux. Remarqué par l'éditeur Flammarion, il commence à publier des nouvelles et des pièces de théâtre (essentiellement des vaudevilles), incisives et brillantes, où il exerce sa verve satirique. En effet, très tôt révolté contre les institutions, Courteline critique dans ses œuvres la Fonction Publique (l'armée, la justice et la police, par exemple) et dénonce l'hypocrisie, la lâcheté et la bassesse des bourgeois. Il publie, à partir de 1886, Les gaietés de l'escadron, Boubouroche, M. Badin et Messieurs les ronds-de-cuir, entres autres nombreuses pièces. Il est élu à l'Académie Goncourt en 1928 et meurt un an plus tard, à Paris.

Voir une image de l'auteur