Edgar Allan Poe

Biographie de Edgar Allan Poe

Edgar Allan Poe est un homme de lettres américain. Connu pour ses contes et ses nouvelles, il donne à ces genres leurs lettres de noblesse et est considéré comme l’inventeur du roman policier. Il est également connu comme étant un auteur emblématique du mouvement romantique américain marquant la littérature du XIXe siècle.

Né le 19 janvier 1809 à Boston de parents comédiens qui décèdent très vite après sa naissance, il est adopté par une famille de négociants de tabac, les Allan. Après des études universitaires interrompues par manque d’argent en Virginie, il s’engage dans l’armée puis entre à West Point, une prestigieuse école d’officiers aux États-Unis, dont il se fait renvoyer en 1831. Il commence alors une carrière de journaliste et publie peu à peu ses contes et nouvelles. Son roman unique intitulé Les Aventures d'Arthur Gordon Pym sort en 1938 mais passe inaperçu. C'est à Philadelphie, là où il se fait engager comme rédacteur au Burton's Gentleman's Magazine et au Graham's Magazine, qu'Edgar Allan Poe se fait connaitre pour ses écrits.

Il n’est pas reconnu dans son pays mais est encensé par les Français, notamment par Mallarmé et Baudelaire, dont le dernier traduit et publie ses Histoires extraordinaires en 1856.

Ses oeuvres ont fait l'objet de nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision et ont encore aujourd'hui une influence considérable sur l'ensemble des domaines artistiques (notamment en musique et au cinéma).

Citations de Edgar Allan Poe

  • « Et alors apparut, comme pour ma chute finale et irrévocable, l’esprit de perversité. De cet esprit la philosophie ne tient aucun compte. Cependant, aussi sûr que mon âme existe, je crois que la perversité est une des primitives impulsions du coeur humain, – une des indivisibles premières facultés ou sentiments qui donnent la direction au caractère de l’homme. » (Le Chat noir)
  • « Quand la raison me revint avec le matin, – quand j’eus cuvé les vapeurs de ma débauche nocturne, – j’éprouvai un sentiment moitié d’horreur, moitié de remords, pour le crime dont je m’étais rendu coupable ; mais c’était tout au plus un faible et équivoque sentiment, et l’âme n’en subit pas les atteintes. Je me replongeai dans les excès, et bientôt je noyai dans le vin tout le souvenir de mon action. » (Le Chat noir)
  • « Il existe des combinaisons d’objets naturels très simples qui ont la puissance de nous affecter de cette sorte, et que l’analyse de cette puissance gît dans des considérations où nous perdrions pied. » (La Chute de la Maison Usher)
  • « Entre l'ingéniosité et l'aptitude analytique, il y a une différence beaucoup plus grande qu'entre l'imaginative et l'imagination , mais d'un caractère rigoureusement analogue. En somme, on verra que l'homme ingénieux est toujours plein d'imaginative, et que l'homme vraiment imaginatif n'est jamais autre chose qu'un analyste. » (Double Assassinat dans la rue Morgue)
  • « Mais comme, en éthique, le mal est la conséquence du bien, de même dans la réalité, c'est de la joie qu'est né le chagrin ; soit que le souvenir du bonheur passé fasse l'angoisse d'aujourd'hui, soit que les agonies qui sont tirent leur origine des extases qui peuvent avoir été. » (Bérénice)
  • « Tout mouvement, de quelque nature qu'il soit, est créateur. » (Histoires extraordinaires)
Voir une image de l'auteur