William Shakespeare

Biographie de William Shakespeare

Poète et dramaturge, figure éminente de la littérature anglo-saxonne et en particulier du théâtre élisabéthain (du nom de la reine Elisabeth 1re, 1588-1603), William Shakespeare est né en 1564 à Stratford-upon-Avon.

Des doutes ont parfois plané sur son existence historique, qui semble désormais avérée même si certaines périodes de sa vie restent méconnues. Il a écrit 37 pièces – ce qui n’est en réalité pas grand-chose en regard à la production de certains de ses contemporains –, que l’on classe généralement en quatre catégories : les pièces historiques comme Richard III (1591-1592), les comédies dont Le Songe d’une nuit d’été (1600), les grandes tragédies telles Hamlet (1603) et enfin les dernières pièces parmi lesquelles on compte La Tempête (1611). Dans les années 1600, la troupe de cet acteur et écrivain, considérée comme une des meilleures de Londres, devient résidente du Théâtre du Globe. William Shakespeare meurt en 1616.

Parmi ses qualités de dramaturge unanimement saluées, sa capacité à mettre en scène les différentes facettes de la nature humaine ainsi que sa maitrise du langage lui valent tous les honneurs. Tout comme l’expression française « la langue de Molière » sacre le père du Malade imaginaire, la langue anglaise est communément désignée par ces mots : « la langue de Shakespeare », tant le talent et la renommée de ce dernier marquèrent les esprits. Traduit dans de nombreuses langues, sa pièce Le Roi Lear inspirera notamment l’œuvre de Balzac (Le Père Goriot).

Citations de William Shakespeare

  • « Dès que nous naissons, nous pleurons d’être venus sur ce grand théâtre de fous... » (Le Roi Lear)
  • « Eteins-toi, brève lampe !
    La vie n’est qu’une ombre qui passe, un pauvre acteur
    Qui s’agite et parade une heure, sur la scène,
    Puis on ne l’entend plus. C’est un récit
    Plein de bruit, de fureur, qu’un idiot raconte
    Et qui n’a pas de sens. » (Macbeth)
  • « Doute que les étoiles soient de feu,
    Doute que le Soleil se meut,
    Doute que la vérité mente elle-même
    Mais ne doute pas que je t’aime. » (Hamlet)
  • « L’amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l’âme ; et voilà pourquoi l’ailé Cupidon est peint aveugle ; l’âme de l’amour n’a aucune idée de jugement : des ailes, et point d’yeux, voilà l’emblème d’une précipitation inconsidérée ; et c’est parce qu’il est si souvent trompé dans son choix, qu’on dit que l’Amour est un enfant. Comme les folâtres enfants se parjurent dans leurs jeux, l’enfant amour se parjure en tous lieux. » (Le Songe d’une nuit d’été)
  • « Ô Roméo, Roméo ! Pourquoi es-tu Roméo !
    Renie ton père et abdique ton nom ;
    Ou si tu ne le veux pas, jure de m’aimer,
    Et je ne serai plus une Capulet. » (Roméo et Juliette)
Voir une image de l'auteur