Sophocle

Biographie de Sophocle

Sophocle est, avec Eschyle et Euripide, le plus connu des poètes tragiques de la Grèce antique. Il nait vers 496 non loin d’Athènes et meurt vers 406 avant Jésus-Christ. Citoyen honnête, il participe à la vie politique et démontre une certaine noblesse de caractère.

Sophocle est l’auteur de 123 tragédies dont seules sept sont parvenues jusqu’à nous, notamment Œdipe roi, Antigone, Ajax et Électre. Il connait l’âge d’or d’Athènes et participe à son rayonnement. Dans son œuvre, contrairement à celle de son rival Eschyle, le chœur (troupe de personnes qui commentent l’action en chantant ou en déclamant) prend moins de place et le héros gagne en profondeur psychologique. Parmi les thématiques abordées dans ses chefs-d’œuvre universels, on retrouve entre autres les topoi de la vie et de la mort.

Sophocle est souvent cité comme modèle de la tragédie dans la Poétique d’Aristote.

Citations de Sophocle

  • « Le pire des sorts n’est pas de mourir, c’est lorsqu’on veut mourir, de ne pouvoir y arriver. » (Électre)
  • « Ne va pas, sur un simple soupçon, m’incriminer sans m’avoir entendu. Il n’est pas équitable de prendre à la légère les méchants pour les bons, les bons pour les méchants. Rejeter un ami loyal, c’est en fait se priver d’une part de sa propre vie, autant dire de ce qu’on chérit plus que tout. Mais cela, il faut du temps pour l’apprendre de façon sûre. Le temps seul est capable de montrer l’honnête homme, tandis qu’il suffit d’un jour pour dévoiler un félon. » (Œdipe roi)
  • « ANTIGONE
    Regardez-moi, vous qui habitez la cité de la terre paternelle
    C’est le dernier chemin
    Que je parcours, et c’est le dernier soleil
    Dont je vois la lumière :
    Ce ne sera jamais plus. Oui, celui qui fait
    Le lit de tous, Hadès, m’emmène vivante
    Au rivage
    De l’Achéron, et je n’ai pas eu ma part
    Nuptiale, je n’ai pas eu devant la maison d’un fiancé
    Quelqu’un pour me chanter
    Le chant nuptial : non, je serai la fiancée de l’Achéron. » (Antigone)
  • « C’est une honte pour un homme que de souhaiter vivre longtemps, s’il ne sait que passer d’un malheur à un autre. En quoi un jour après un autre pourrait-il nous être un plaisir, quand ce jour ne fait qu’avancer ou bien retarder notre mort ? Je ne donnerais par cher d’un homme qui ne sait que se réchauffer à de vaines espérances. Ou vivre noblement ou noblement périr, voilà la règle pour qui est d’un bon sang. C’est tout. J’ai dit ce que j’avais à dire. » (Ajax)
  • « DÉJANIRE
    C’est une sagesse vieille comme le monde qui dit que de toute vie mortelle il faut attendre le terme avant d’affirmer qu’elle fut heureuse ou malheureuse. Hélas ! je n’ai pas besoin d’être allée chez Hadès pour savoir combien l’infortune aura pesé sur la mienne. » (Les Trachiniennes)
Voir une image de l'auteur