Joseph Joffo

Joseph Joffo

Né en 1931 à Paris, Joseph Joffo est un auteur français d’origine juive. D'une mère violoniste et d'un père coiffeur, il a d’abord exercé le métier de coiffeur avant de se mettre à l’écriture pour exorciser les démons de son enfance : de cette introspection naitra Un sac de billes (1973) qui deviendra un bestseller mondial.

Sa famille étant de confession juive est persécutée durant l'occupation allemande. Jospeh est contraint de prendre la fuite avec son frère pour rejoindre la zone libre de France, laissant ses parents à Paris. Il ne retournera à Paris qu'à la fin de la guerre où il retrouvera sa mère, son père étant porté disparu depuis les déportations juives. Dès l'âge de 14 ans, Joseph Joffo arrête ses études pour travailler dans le salon de coiffure de son père avec ses frères. Ce n'est que vingt-six ans plus tard qu'il se consacre enfin à l'écriture et que parait son premier roman Un sac de billes qui lui vaut le Prix Broquette-Gonin de l'Académie française, reçu en 1974.

Son œuvre se compose dans sa grande majorité d’autobiographies. Il est également l’auteur d’ouvrages de fiction comme Anna et son orchestre (1975), Le Cavalier de la Terre Promise (1983) ou de nouvelles comme Bashert (2009). Il est à noter que Joseph Joffo n’est pas l’auteur de ses récits publiés dans leur forme définitive. En effet, ce dernier recourt à des nègres littéraires pour parfaire la rédaction d’intrigues dont il a rédigé le brouillon auparavant.

Son plus grand chef-d'oeuvre, Un sac de billes, est souvent étudié en classe pour aborder le thème de la Shoah. Le roman a été réédité, adapté et traduit à maintes reprises.

Nos analyses des livres de Joseph Joffo