Alain Damasio

Alain Damasio

De son vrai nom Alain Raymond, l’écrivain français est né le 1er aout 1969 à Lyon. Son nom de plume lui vient de sa grand-mère, Andrée Damasio. Titulaire d’un bac scientifique, il suit des études de sciences économiques à l’ESSEC (École supérieure des sciences économiques et commerciales). Mais il choisit rapidement la voie de l’écriture et s’illustre dans les genres de la nouvelle et du roman de science-fiction et/ou de fantasy.

Il est l’auteur d’une dizaine de nouvelles, dont El Levir et le Livre qui sort en 2001. Son premier roman, La Zone du dehors, qu’il publie en 1999 et qui s’inscrit dans la veine de l’anticipation politique, lui apporte déjà un franc succès, dans le sillage duquel vient s’inscrire son ouvrage suivant, La Horde du Contrevent, en 2004. Pour ce roman, il reçoit le grand prix de l’Imaginaire et le prix Imaginales des lycéens en 2006, ainsi que le prix Elbakin en 2014. Damasio imagine de vendre l’édition originale du roman augmentée d’une bande-son originale composée par le musicien Arno Alyvan. La Horde du Contrevent suscite l’engouement de la critique, mais aussi du public, et a déjà fait l’objet d’une édition au format poche en 2007 aux éditions Gallimard. Le succès est tel qu’un projet de film d’animation adapté du roman, scénarisé par l’auteur lui-même, a été envisagé et est en cours de production. Alain Damasio, qui préfère écrire peu pour écrire bien, travaille à l’écriture d’un nouveau roman, Les Furtifs.

L’auteur participe également à des projets artistiques : en 2008 notamment, il écrit les paroles et prête sa voix pour un morceau de musique, Bora, de son ami Rone (musicien et producteur français de musique électronique, né en 1980). Il faut dire qu’Alain Damasio est particulièrement sensible à la musicalité de ses écrits et au langage du son, ce qui transparait clairement dans son œuvre et dans les créations qui gravitent autour d’elle.

L’auteur fait désormais figure de référence dans les domaines de littérature française de science-fiction et de fantasy.

Nos analyses des livres de Alain Damasio