Sélection de l'été : L’accueil réservé aux auteurs paralittéraires !

Alors que l’été et les longues heures de lecture se profilent à l’horizon, lePetitLittéraire.fr a choisi  de s’attarder sur un sujet plus que jamais d’actualité… la PARALITTERATURE !

Une lecture marginale

Paralittérature… ce terme « sérieux » et méconnu d’un grand nombre détonne avec le plaisir que nous éprouvons lorsque nous entamons, pardon, DÉVORONS les « romans de plage », « romans de gare » ou encore « romans populaires ». Apparue dans le courant du XIXe siècle, la paralittérature est considérée comme une littérature marginale qui englobe de nombreux genres : la science-fiction, le fantastique, le roman-feuilleton, la bande dessinée, le roman policier, la presse populaire, les chansons, les scénarios et textes des romans-photos, etc.

Un accueil contrasté : qu’en pensez ?

En fait, ceux qui réservent un mauvais accueil sont évidemment les autorités lettrées qui perçoivent ces auteurs comme des menaces ! Pourtant, à y regarder de plus près, on se rend vite compte que certains romans populaires ou de fantaisie se vendent beaucoup mieux que la plupart des ouvrages dits « littéraires ». Les exemples de Marc Lévy (24 millions de livres vendus), et de Guillaume Musso (13 millions de livres vendus) illustrent particulièrement bien ce constat. Tenant compte des envies des lecteurs, ils assument entièrement le fait que leurs livres soient accessibles à tous, distrayants et légers. Pour certains amoureux de la littérature pourtant, il s’agit là de simples « lectures de plage ». Ils pensent que tout y est tellement limpide que les lecteurs ne doivent même plus faire fonctionner leurs méninges pour comprendre le contenu. Cette vision des choses est contestable, notamment en regard des romans policiers dont les intrigues poussent les lecteurs à mener eux-mêmes leur propre enquête…

Ce qui est certain, c’est que les succès de tels écrivains (Amélie Nothomb, Anna Gavalda, Fred Vargas, Guillaume Musso et Marc Lévy entre autres) permettent à de nombreux
libraires de rentrer dans leurs frais en créant un effet de balancier entre les bestsellers et les œuvres plus difficiles à aborder.

Des succès à la mesure des talents

Il ne sert à rien de comparer des genres qui diffèrent entre eux : les ambitions ne sont pas les mêmes ni d’ailleurs les modes de narration ! Par exemple, le policier ou la fantaisie sont davantage perçus au travers de l’intrigue et de l’agencement des péripéties que par la grille de la simple écriture. Les caractéristiques qui frappent également sont la force de narration et le suspens présents dans la littérature de genre, qui sont exploités de sorte qu’ils ne laissent personne indifférent et ce, dès la première lecture. Parmi les auteurs de genre à succès, l’on compte Alexandre Dumas, Jules Verne ou encore Agatha Christie, surnommée la « Reine du crime » ne sont que les conséquences méritées d’un travail minutieux et particulier réservé à l’agencement narratif de leurs œuvres du genre.

Reconnaissance universelle

Enfin, une grande interrogation persiste : est-ce qu’un auteur d’un genre paralittéraire peut vivre sans la reconnaissance de ses contemporains ? Comment peut-il acquérir ses lettres de noblesse ? En réalité, on peut tout à fait survivre et faire face à la critique des autres, puisque le public semble assez réceptif à ce type de littérature, mais ce n’est ni une situation agréable pour les auteurs de genre, ni même pour les lecteurs dont les voisins dénigrent les lectures.

Quant au fait d’acquérir une certaine autorité littéraire, il faut partager le processus en deux étapes : premièrement, la phase de succès auprès d’un public et ensuite l’épreuve du temps. Si l’œuvre continue à plaire et à rencontrer ses lecteurs, l’écrivain marquera indéniablement les esprits et les modes d’écriture des jeunes générations. Leur renommée les aura alors indirectement inscrits au panthéon des plus grands auteurs. Par la littérature de genre, c’est un autre génie qui est salué…  aussi aucun critère objectif ne doit motiver quelque critique négative envers ces auteurs qui confirment tous les jours leur légitimité sur le marché !

L’important, c’est que les auteurs, peu importe leur manière d’appréhender l’écriture, parviennent à donner le goût de la lecture à certains et que le plaisir de lire ne soit pas confiné dans des milieux fermés !

Retrouvez toute l'actu du PetitLittéraire.fr sur facebook et twitter.