L'auteur du mois : Colin Higgins

dans Auteurs, publié le 12/08/2013

Il y a 25 ans décédait Colin Higgins. LePetitLittéraire.fr profite de ce triste anniversaire pour vous présenter l’homme et son œuvre semblable à nulle autre. Entrez avec nous dans son univers drôle et absurde qui témoigne des années soixante et soixante-dix.  

 

Un passionné de cinéma

Colin Higgins est né en 1941 en Nouvelle-Calédonie. Il a étudié le cinéma à l’université de Californie et est devenu réalisateur, scénariste et producteur. Il a écrit de nombreux scénarios et a produit quelques films tels que « Jeu Fétide », « La Cage aux poules » ou encore « Comment se débarrasser de son patron ? » Ce dernier met en scène Jane Fonda qui se bat contre un chef sexiste, égoïste et menteur. À côté du cinéma, il fut un homme d’engagement qui se battait pour les causes humanitaires auxquelles il croyait. Il a d’ailleurs créé une fondation qui porte son nom en 1986 pour défendre ses convictions. Malheureusement, deux ans plus tard, il s’est éteint de la maladie du sida alors qu’il n’avait que 47 ans.

 

Une œuvre marquante

Aujourd’hui, Colin Higgins est surtout connu comme étant l’auteur de la célèbre histoire d’amour d’Harold et Maude. Il s’agissait au début du scénario d’un film qu’il avait lui-même écrit et qui avait été produit par Hal Ashby, en 1972. À sa sortie, l’accueil fut assez mitigé mais le film devint tout de même rapidement culte. Il décida alors d’en faire un roman et d’en tirer une pièce de théâtre. Ce fut un véritable succès. La pièce fut traduite en français par Jean-Claude Carrière et mise en scène par Jean-Louis Barrault, et tourna pendant plus de 7 ans. Par ailleurs, elle était encore jouée en 2013 avec Line Renaud, dans le rôle de Maude.

 

Quand la mort rencontre la vie

Harold et Maude est le récit d’une histoire d’amour peu banale entre un jeune homme de 19 ans et une femme âgée de 80 ans. Cette histoire drôle et tellement absurde est pourtant vraiment émouvante. Imaginez un jeune homme qui a un gout prononcé pour la mort qui circule dans un corbillard et dont le passe-temps préféré est de simuler des suicides devant ses proches. Suicides qui peuvent se révéler spectaculaires : pendaison,  harakiri, etc. Faites le rencontrer une vieille dame excentrique aux mœurs dignes d’une hippie qui vole des voitures, désire sauver les arbres malades ou encore qui refuse toute autorité. Imaginez maintenant qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre. Cela promet de savoureuses péripéties, n’est-ce pas ?

Derrière cette histoire cocasse se trouve pourtant un témoignage de l’époque troublée que furent les années soixante aux États-Unis. Il y eut, en effet, de nombreuses manifestations populaires au cours desquelles les Américains marquaient leur désaccord notamment sur la guerre du Vietnam qu’ils jugeaient insensée et à laquelle ils ne voulaient pas participer. Cela donna naissance à un courant de contreculture : le mouvement hippie qui transparait dans le roman à travers le personnage de Maude.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre analyse du roman sur LePetitLittéraire.fr !