Analyse du livre :  Le Mort qu'il faut

Analyse du livre

Le Mort qu'il faut

Auteur : Jorge Semprun

Analyse de : Natacha Cerf

4.5/5 (7 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Le Mort qu'il faut
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction au roman autobiographique de Semprun (1 pages)

    Jorge Semprun, Écrivain, scénariste et homme politique espagnol
    Le Mort qu'il faut, Un témoignage poignant

  • Résumé complet du Mort qu'il faut (3 pages)

    L’histoire du Mort qu’il faut synthétisée partie par partie

  • Éclairages et explications (2 pages)

    Une note détaillée sur le contexte historique et l'écriture de Semprun

  • Clés de lecture originales (4 pages)

    Le pouvoir de la culture ; Semprun et le communisme ; Un témoignage différent

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour compléter votre analyse du Mort qu'il faut de Jorge Semprun

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Le Mort qu'il faut"

Livrant une analyse littéraire du roman autobiographique Le Mort qu’il faut de Jorge Semprun, notre experte de renom, Natacha Cerf, concentre son attention sur les éléments incontournables de ce récit poignant relatant la « première mort » de l’auteur dans le camp de concentration de Buchenwald…

Abordant une sombre période de l’histoire contemporaine – la Seconde Guerre mondiale et les horreurs de la Shoah et des camps de concentration nazis –, l’ouvrage étudié est dans un premier temps résumé avec minutie afin que les temps forts de l’intrigue ressortent aisément. À ce stade de l’analyse, l’auteur de la fiche estime d’ailleurs qu'il est judicieux de présenter, sous forme de notes explicatives éclairantes, le contexte historique ainsi que celui d’écriture. Pour garantir une compréhension maximale de l’œuvre, Natacha Cerf insiste encore sur quelques points essentiels : le thème de la culture, les liens de Semprun au communisme et l’originalité de l’œuvre par rapport aux autres témoignages sur les camps. Les lecteurs curieux pourront également se référer aux pistes de réflexion située à la fin de l’analyse du roman.

A propos du livre "Le Mort qu'il faut"

Récit autobiographique paru en 2001, Le Mort qu’il faut relate un des souvenirs les plus marquants deJorge Semprun en décembre 1944, lors de son enfermement à Buchenwald.Otto, un déporté témoin de Jéhovah, intercepte une dépêche venue de Berlin demandant des renseignementssur Semprun. Les semaines précédentes, de nombreuses dépêches similaires avaient menéà des exécutions. Ses amis communistes allemands décident de cacher Semprun parmi les moribondsde l’infirmerie, à côté d’un jeune Français dont il aurait pris l’identité si nécessaire. Mais la note provenaiten réalité de l’ambassadeur d’Espagne à Paris, à la demande de sa famille désireuse d’avoir de sesnouvelles.

Jorge Semprun

Jorge Semprun (1923-2011) est un écrivain, scénariste et homme politique madrilène. Il entre au parti communiste espagnol en 1942 où il coordonne les activités clandestines de résistance contre le régime franquiste jusqu’à son arrestation. Envoyé en Allemagne au camp de Buchenwald, il en sort à la Libération. Exclu du parti communiste en 1964, il se consacre entièrement à l’écriture et ne retourne en politique qu’en 1988 où il occupe le poste de ministre de la culture du gouvernement socialiste de Felipe González. Semprun a reçu de nombreux prix pour ses écrits et témoignages sur la déportation et la vie dans les camps de concentration : le prix Formentor (Le Grand Voyage), le prix Femina (La Deuxième Mort de Ramon Mercader), le prix Femina Vacaresco et le prix littéraire des Droits de l’homme (L’Écriture ou la vie).

Informations techniques

ISBN papier : 9782806211484

ISBN numérique : 9782806220035

Ces analyses du livre "Le Mort qu'il faut" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Le Mort qu'il faut" ont également acheté