Garth Risk Hallberg

Garth Risk Hallberg

Garth Risk Hallberg est né en décembre 1978 près de Bâton-Rouge, en Louisiane, alors que sa famille vient de la Nouvelle-Orléans. Le clan Hallberg s’installe ensuite à Greenville en Caroline du Nord et le jeune homme y passe son adolescence et sa scolarité. Il réalise un bachelier en la littérature à l’université de Washington Saint-Louis dans le Missouri et poursuit ensuite avec un master dans les beaux-arts à l’université de New York.

En 2004, il déménage avec son épouse pour s’établir à Brooklyn, dans la ville de New York, où il vit avec ses enfants. Il enseigne l’écriture romanesque au Sarah Lawrence College de Yonkers (dans l’État de New York), cours qu’il dispense à destination des apprentis écrivains et romanciers. Il rédige des chroniques pour le supplément littéraire du New York Times mais ne se lance lui-même pas tout de suite dans l’écriture. Il débute avec un roman court, A Field Guide to the North American Family, en 2007, et quelques nouvelles, comme That High, Lonesome Sound qu’il publie en 2012. Ses premiers écrits ont été remarqués par certaines revues américaines comme le New York Times Magazine et Book Review.

City on fire, qui parait en version originale en 2015, est son premier roman et a déjà créé le phénomène avant même d’être disponible en librairie. Il est en effet le premier roman le plus cher qui ait jamais existé : alors qu’il était encore inachevé, son manuscrit s’est arraché pour 2 millions de dollars ! C’est l’éditeur américain Knopf qui, en novembre 2013, a acheté le texte de ce jeune auteur. Une adaptation cinématographique est également déjà en cours et sa traduction est prévue dans une quinzaine de langues.

Le roman remporté un accueil critique très favorable dès sa sortie aux États-Unis, en octobre 2015. City on fire jouit également d’un grand succès public, se hissant rapidement en tête des meilleures ventes et des livres incontournables de l’année

Nos analyses des livres de Garth Risk Hallberg