Titus n’aimait pas Bérénice : Analyse du livre

9 avis
Description de l'analyse (fiche de lecture) sur Titus n’aimait pas Bérénice (Nathalie Azoulai)

Cette analyse littéraire proposée au format PDF est un outil pratique et didactique pour aborder l’œuvre de Nathalie Azoulai, Titus n’aimait pas Bérénice, sous un nouvel angle. Particulièrement appréciée par les jeunes lecteurs, cette fiche de lecture originale ravira également les passionnés de lecture et les accompagnera dans leur compréhension du texte. Un résumé détaillé revient sur les grandes étapes de la vie du dramaturge Jean Racine, dont ce roman présente une biographie romancée. Les protagonistes principaux du récit sont décrits en profondeur dans l’étude des personnages. Plusieurs clés de lecture sont également présentées afin de préciser les spécificités propres de cette œuvre de la rentrée littéraire 2015. Enfin, quelques pistes de réflexion vous invitent à poursuivre votre analyse débutée dans cette synthèse.

Voir plus
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction (1 pages)

    Nathalie Azoulai, Romancière française
    Titus n’aimait pas Bérénice, Biographie romancée et tragique de Jean Racine

  • Résumé complet de Titus n’aimait pas Bérénice (3 pages)

    L’histoire de Titus n’aimait pas Bérénice résumée en plusieurs parties

  • Etude des personnages (4 pages)

    Une analyse de Bérénice, Jean Racine, les professeurs jansénistes de Port-Royal, Mlle Du Parc, Marie Desmares et le roi

  • Clés de lecture (2 pages)

    Une biographie romancée ; Le courant de la tragédie classique au XVIIe siècle ; Des auteurs antiques ; Le chant IV de l’Énéide et le point de vue féminin

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour compléter votre analyse de Titus n’aimait pas Bérénice de Nathalie Azoulai

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Titus n’aimait pas Bérénice"

Dans cette fiche de lecture, le rédacteur Danny Dejonghe, maitre en langues et littératures françaises et romanes, propose en collaboration avec le comité éditorial du PetitLittéraire.fr, une analyse complète et détaillée de l’œuvre Titus n’aimait pas Bérénice de Nathalie Azoulai. Après avoir dressé un bref portrait de l’auteure et de son roman, notre spécialiste se propose de faire la synthèse détaillée de ce dernier. Le résumé retrace parfaitement les évènements clés de la biographie du dramaturge Jean Racine, dont la vie est retracée dans ce récit. L’histoire débute à notre époque avec le destin d’une Bérénice moderne qui se plonge dans les textes de Racine pour oublier une peine de cœur. L’étude des divers protagonistes s’attarde d’ailleurs principalement sur la figure de l’homme de lettres, de ses professeurs jansénistes et des deux femmes qui ont marqué sa vie. Entre biographie et fiction, le roman mêle évènements historiques et pensées personnelles de Racine. Le livre aborde également le courant de la tragédie classique au XVIIe siècle, la figure de grands écrivains antiques et l’importance du chant IV de l’Énéide et du point de vue féminin. En plus de ces spécificités, une dizaine de questions pour approfondir votre réflexion sont proposées à la fin de cette analyse littéraire.

A propos du livre "Titus n’aimait pas Bérénice"

Nathalie Azoulai, qui a mené une carrière dans l’édition avant de se lancer dans l’écriture, publie son premier roman, Mère agitée, en 2002. C’est trois ans plus tard qu’elle connaitra la reconnaissance en tant qu’auteure, à la sortie de son troisième roman, Les Manifestations. Titus n’aimait pas Bérénice lui apporte la consécration à la rentrée littéraire 2015 et lui vaut de nombreux prix, tels que le prix Médicis et le prix Goncourt : le choix de l’Orient.

Ce roman retrace la déception amoureuse d’une Bérénice moderne, que son amant Titus a quittée pour retourner auprès de son épouse. Submergée par le chagrin, Bérénice décide de se plonger dans les textes de Jean Racine, qu’elle considère comme son « frère de douleur ». C’est alors l’occasion pour l’auteure de narrer, au travers de ses œuvres, la biographie du dramaturge, en reprenant les évènements principaux de sa vie et de sa carrière (son éducation à Port-Royal, ses pièces de théâtre, sa nomination à l’Académie française ou encore sa fonction d’historiographe du roi), et en lui attribuant pensées et sentiments dans chacune des situations décrites. Nathalie Azoulai propose ainsi une biographie romancée de l’homme de lettres célèbre, et montre notamment le rôle important des femmes dans sa vie.

Nathalie Azoulai

Nathalie Azoulai est une écrivaine née en 1966 à Nanterre dans une famille d’origine égyptienne. Ses parents ont d’ailleurs vécu en Égypte avant de s’exiler en France, dans la région parisienne. Après avoir suivi des études à l’École normale supérieure et y avoir été diplômée d’une agrégation en lettres modernes, elle se lance dans une carrière dans l’enseignement. Elle se réoriente ensuite vers le monde de l’édition et y occupe divers postes. C’est en parallèle de sa carrière qu’elle entreprend une activité d’écriture et publie, en 2002, son premier roman : Mère agitée. Elle y évoque la maternité et ses craintes, son nouveau statut de mère et les ambiguïtés qu’il implique, se remémore son enfance et observe celle de ses enfants.

Son deuxième roman, C’est l’histoire d’une femme qui a un frère, parait en 2004 et revêt un caractère autobiographique : l’auteure y raconte son histoire de petite sœur qui a toujours évolué avec la figure d’un grand frère. À cette époque, elle quitte la capitale française pour s’installer en Espagne pour quelques années. C’est son sa vie dans ce pays qui lui inspire son roman suivant, Les Manifestations, qu’elle publie en 2005. Ayant un double caractère politique et intime, ce texte propose les opinions différentes de deux amies de longue date et relate la montée historique de l’antisémitisme en France au début du XXIe siècle, sur fond de manifestations et protestations dans les rues. Le livre a suscité une grande polémique.

De retour en France en 2006, elle écrit Une ardeur insensée qu’elle publie en 2009. Ce roman retrace le parcours d’une pharmacienne qui décide de se lancer dans une carrière de comédienne en suivant des cours de théâtre. C’est l’occasion pour l’auteure d’évoquer les grands hommes de théâtre qu’elle a toujours admirés, tels que Louis Jouvet, Antoine Vitez et Patrice Chéreau. L’année suivante, elle donne une suite à Mère agitée : Les Filles ont grandi. Elle se tourne également vers l’écriture scénaristique à cette époque, en cosignant le scénario de Parcours meurtrier d’une mère ordinaire : l’affaire Courjault, un docu-fiction diffusé par la chaine de télévision Arte en 2009.

En 2015, elle publie Titus n’aimait pas Bérénice, une autobiographie romancée de la vie du dramaturge Jean Racine. Ce roman a été plébiscité par la critique et a obtenu les prix Médicis et Goncourt : le choix de l’Orient. Nathalie Azoulai est également l’auteure de livres pour la jeunesse, comme La Mode racontée aux enfants, paru en 2013.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806277053

ISBN papier : 9782806277060

Ces analyses du livre "Titus n’aimait pas Bérénice" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Titus n’aimait pas Bérénice" ont également acheté