Les Bienveillantes

Les Bienveillantes : Résumé du livre

5/5 (7 avis)
Description du résumé sur Les Bienveillantes (Jonathan Littell)

Ce document propose un résumé clair et détaillé des  Bienveillantes de Littell dont voici un extrait :

« Le narrateur, un ancien officier SS, s’apprête à livrer au lecteur ses souvenirs sur la Seconde Guerre mondiale. Il dit écrire avant tout « pour tuer le temps » et « pour voir s’il peut encore ressentir quelque chose ». Après s’être brièvement présenté, il dresse un calcul sordide du nombre de victimes de la guerre en URSS et de la Shoah, ce qui donne un total de 26,6 millions de morts. « Ceux qui tuent sont des hommes », insiste-t-il,  « comme ceux qui sont tués, c’est cela qui est terrible. (…) Je suis un homme comme les autres, je suis un homme comme vous » .

Année 1941. Le narrateur (Max Aue, lieutenant-SS (Obersturmführer)) est en Ukraine au sein d’une armée dont la mission est d’éliminer les éléments potentiellement dangereux derrière les lignes de front. Les actions s’appliquent principalement aux populations juives que l’on fusille systématiquement dans les forêts. Le 10 octobre, jour d’anniversaire du narrateur, celui-ci est promu, puis, à la fin de l’année, il est envoyé dans un sanatorium en Crimée pour se reposer.

Le narrateur est ensuite envoyé en mission comme indicateur dans le Caucase. Mais, suite à un différend idéologique ainsi qu’à des soupçons d’homosexualité à son égard, il est envoyé au feu à Stalingrad (Moscou). »

Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Les Bienveillantes"

Ce document propose un résumé clair et détaillé des  Bienveillantes de Littell dont voici un extrait :

« Le narrateur, un ancien officier SS, s’apprête à livrer au lecteur ses souvenirs sur la Seconde Guerre mondiale. Il dit écrire avant tout « pour tuer le temps » et « pour voir s’il peut encore ressentir quelque chose ». Après s’être brièvement présenté, il dresse un calcul sordide du nombre de victimes de la guerre en URSS et de la Shoah, ce qui donne un total de 26,6 millions de morts. « Ceux qui tuent sont des hommes », insiste-t-il,  « comme ceux qui sont tués, c’est cela qui est terrible. (…) Je suis un homme comme les autres, je suis un homme comme vous » .

Année 1941. Le narrateur (Max Aue, lieutenant-SS (Obersturmführer)) est en Ukraine au sein d’une armée dont la mission est d’éliminer les éléments potentiellement dangereux derrière les lignes de front. Les actions s’appliquent principalement aux populations juives que l’on fusille systématiquement dans les forêts. Le 10 octobre, jour d’anniversaire du narrateur, celui-ci est promu, puis, à la fin de l’année, il est envoyé dans un sanatorium en Crimée pour se reposer.

Le narrateur est ensuite envoyé en mission comme indicateur dans le Caucase. Mais, suite à un différend idéologique ainsi qu’à des soupçons d’homosexualité à son égard, il est envoyé au feu à Stalingrad (Moscou). »

Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Les Bienveillantes"

Événement de la rentrée littéraire française 2006, Les Bienveillantes a bénéficié d’une campagne de promotion parfois agressive et d’un relent de scandale qui ont grandement  contribué à son succès. Racontant les mémoires fictives d’un ex-officier SS durant la Seconde Guerre Mondiale, le roman offre la particularité de présenter les atrocités de la guerre à travers le regard des bourreaux. Les Bienveillantes est un roman aux références culturelles foisonnantes et dont les clés de lecture sont nombreuses. Abondamment critiqué, notamment en raison de son style jugé cru et barbare ou de son aspect documentaire, il a également été l’objet de critiques élogieuses.

Jonathan Littell

Jonathan Littell est né à New York en 1967 dans une famille juive d’origine polonaise. Après avoir vécu longtemps en France où il passe son bac en 1985, il entre à l’université de Yale et obtient un diplôme en art et littérature. Par la suite, il entreprend de nombreux voyages, notamment dans les Balkans, en Afghanistan ou en Afrique. Hanté depuis son enfance par les atrocités de l’Holocauste et de la Seconde Guerre mondiale, il commence en 2001 la rédaction de son premier roman, Les Bienveillantes. Paru en 2006, le roman, fort controversé, est couronné du prix Goncourt et du Grand Prix de l’Académie Française.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806218445-RES

Ces analyses du livre "Les Bienveillantes" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Les Bienveillantes" ont également acheté