Les Bienveillantes

Analyse du livre

Les Bienveillantes

Auteur : Jonathan Littell

Analyse de : Tram-Bach Graulich

4/5 (1 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Les Bienveillantes
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction à l'ouvrage analysé (1 pages)

    Jonathan Littell, Écrivain franco-américain
    Les Bienveillantes, Un parfum de scandale

  • Résumé complet des Bienveillantes (3 pages)

    L’histoire intégrale des Bienveillantes résumée et organisée en fonction des lieux

  • Étude des intervenants principaux (2 pages)

    Portraits des personnages : le narrateur (Max Aue), sa sœur (Una), sa mère, son beau-père et ses alter egos

  • 5 clés de lecture (3 pages)

    Le national-socialisme, religion politique ; National-socialisme, bolchevisme et judaïsme ; La bureaucratisation du Mal ; Omniprésence du registre scatologique ; La musique de l’atroce

  • Quelques pistes de réflexion (1 pages)

    Questions ouvertes pour approfondir votre analyse des Bienveillantes de Jonathan Littell

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Les Bienveillantes"

Pour garantir une étude optimale des Bienveillantes de Jonathan Littell, notre auteur Tram-Bach Graulich, maitre en langues et littératures françaises et romanes, s’est intensément replongé dans le récit déroutant qui relate les souvenirs et les observations d’un ancien tortionnaire nazi.

Ayant brièvement introduit l’œuvre et la démarche de l’écrivain franco-américain, il dresse un compte-rendu de l’intrigue qui a pour toile de fond la Seconde Guerre mondiale. Ce faisant, il rappelle les grands thèmes de l’ouvrage, au rang desquels on retrouve le nazisme, la Shoah, la sexualité, le fantasme et, sans surprise la mort. Rédigée avec précision, la fiche de lecture brosse le portrait du froid et mystérieux Max Aue, ainsi que des personnages qui gravitent autour de lui : sa sœur, sa mère, son beau-père et ses alter egos. Les problématiques de la religion politique, qu’est le national-socialisme, et de la bureaucratisation du Mal sont dans un premier temps étudiées en tant que clés de lecture, puis c’est enfin au tour de la thématique musicale, récurrente tout au long du roman, d’être commentée. Pour analyser plus en profondeur, retrouvez quelques questions ouvertes à la fin du livret de synthèse.

A propos du livre "Les Bienveillantes"

Événement de la rentrée littéraire française 2006, Les Bienveillantes a bénéficié d’une campagne de promotion parfois agressive et d’un relent de scandale qui ont grandement  contribué à son succès. Racontant les mémoires fictives d’un ex-officier SS durant la Seconde Guerre Mondiale, le roman offre la particularité de présenter les atrocités de la guerre à travers le regard des bourreaux. Les Bienveillantes est un roman aux références culturelles foisonnantes et dont les clés de lecture sont nombreuses. Abondamment critiqué, notamment en raison de son style jugé cru et barbare ou de son aspect documentaire, il a également été l’objet de critiques élogieuses.

Jonathan Littell

Jonathan Littell est né à New York en 1967 dans une famille juive d’origine polonaise. Après avoir vécu longtemps en France où il passe son bac en 1985, il entre à l’université de Yale et obtient un diplôme en art et littérature. Par la suite, il entreprend de nombreux voyages, notamment dans les Balkans, en Afghanistan ou en Afrique. Hanté depuis son enfance par les atrocités de l’Holocauste et de la Seconde Guerre mondiale, il commence en 2001 la rédaction de son premier roman, Les Bienveillantes. Paru en 2006, le roman, fort controversé, est couronné du prix Goncourt et du Grand Prix de l’Académie Française.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806213495

ISBN numérique : 9782806218445

Ces analyses du livre "Les Bienveillantes" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Les Bienveillantes" ont également acheté