Bérénice : Commentaire sur La scène finale

2 avis
Description du commentaire sur Bérénice (Jean Racine)

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie de la scène finale de Bérénice de Racine, avec le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette magnifique tragédie amoureuse.

Dans cette dernière scène du dernier acte, tout a été dit : Titus a pris sa décision et l’a finalement fait connaitre. Bérénice sait qu’elle doit partir, mais ne doute plus de l’amour de Titus. Quant à Antiochus, il a révélé son amour pour Bérénice. Tous doivent se séparer et chaque amour est ainsi déçu. Tous trois ont menacé de se tuer, mais ils promettent finalement de rester en vie. L’intérêt de Rome et l’honneur ont pris le dessus sur les sentiments de chacun. En héros tragiques, Bérénice, Titus et Antiochus acceptent ainsi leur destin funeste. Bérénice ne se termine pas sur la mort des personnages, mais sur leur décision héroïque de quitter à jamais l’être aimé.

Après une mise en contexte dans laquelle on situe l’extrait dans l’œuvre, le commentaire composé s’intéresse au trio amoureux mis en scène, à la structure de la longue tirade de Bérénice, et enfin au caractère tragique et paradoxal du dénouement.

 

Voir plus
Structure de ce commentaire du livre
  • Texte étudié (1 pages)

    Le passage de la scène finale de Bérénice reproduit

  • Mise en contexte (1 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait

  • Commentaire (2 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes du trio amoureux, de la tirade résolutoire et du dénouement tragique

Que puis-je trouver dans ce commentaire sur "Bérénice"

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie de la scène finale de Bérénice de Racine, avec le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette magnifique tragédie amoureuse.

Dans cette dernière scène du dernier acte, tout a été dit : Titus a pris sa décision et l’a finalement fait connaitre. Bérénice sait qu’elle doit partir, mais ne doute plus de l’amour de Titus. Quant à Antiochus, il a révélé son amour pour Bérénice. Tous doivent se séparer et chaque amour est ainsi déçu. Tous trois ont menacé de se tuer, mais ils promettent finalement de rester en vie. L’intérêt de Rome et l’honneur ont pris le dessus sur les sentiments de chacun. En héros tragiques, Bérénice, Titus et Antiochus acceptent ainsi leur destin funeste. Bérénice ne se termine pas sur la mort des personnages, mais sur leur décision héroïque de quitter à jamais l’être aimé.

Après une mise en contexte dans laquelle on situe l’extrait dans l’œuvre, le commentaire composé s’intéresse au trio amoureux mis en scène, à la structure de la longue tirade de Bérénice, et enfin au caractère tragique et paradoxal du dénouement.

 

A propos du livre "Bérénice"

Tragédie en 5 actes, représentée pour la première fois le 21 novembre 1670, Bérénice rencontre le succès face au Tite et Bérénice du dramaturge rival de Racine, Corneille. À Rome, Titus va devenir empereur mais, pour cela, il doit renoncer à la femme qu’il aime, Bérénice, car celle-ci est reine de Palestine et les romains ne voient pas la royauté d’un bon œil. Antiochus, roi de Comagène, aime également Bérénice, mais cet amour n’est pas réciproque. La pièce présente l’impossible décision de Titus de quitter Bérénice et se situe toute entière dans cette suspension tragique, ce moment qui précède la séparation.

Jean Racine

Jean Racine (1639-1699), tout comme Pierre Corneille juste avant lui, est une figure majeure de la tragédie classique française au XVIIe siècle.

Après avoir bénéficié d’une éducation poussée à l’abbaye de Port-Royal, il s’installe à Paris où, à partir de 1663, il est admis à la cour de Louis XIV et mène une brillante carrière de dramaturge. Auteur de 11 tragédies, il use de son génie pour dépeindre la passion sous toutes ses facettes les plus dévastatrices. À la fois puissante et inévitable, elle semble être une malédiction pour tous ceux qui la connaissent, tant la notion de fatalité y est forte. Amours impossibles, décors antiques et héros universels participent au succès du dramaturge qui empreinte au jansénisme sa vision austère. Par ailleurs, la simplicité avec laquelle il traite de l’action rompt avec la profondeur des sentiments et le drame intérieur des personnages motivés par des passions irrésistibles.

Les pièces de Racine s’inspirent de la mythologie grecque (Andromaque), de l’histoire romaine (Britannicus) ou de l’histoire chrétienne (Athalie).

Informations techniques

ISBN papier : 9782806235848

ISBN numérique : 9782806232601

Ces analyses du livre "Bérénice" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce commentaire du livre "Bérénice" ont également acheté