Huis clos

Huis clos : Résumé du livre

4.5/5 (10 avis)
Description du résumé sur Huis clos (Jean-Paul Sartre)

Ce document propose un résumé clair et détaillé d'Huis clos de Jean-Paul Sartre, dont voici un extrait :«Scène 1Un garçon d’étage amène un homme (Joseph Garcin) dans un salon. Celui-ci est rassuré de n’y voir ni instrument de torture, ni moyen de faire souffrir. Mais, rapidement, il commence à observer différemment la pièce et s’interroge sur certains éléments qu’il estime douteux : pas de brosse à dents, aucune fenêtre, une porte qui ferme de l’extérieur et une lumière artificielle permanente.Scène 2Resté seul, l’homme, pris de désespoir, sonne pour appeler le garçon, puis tambourine à la porte, sans succès, jusqu’au moment où le garçon entre une seconde fois, accompagné d’une dame.

Scène 3Perdue, la dame (Inès Serrano) croit se trouver face à son bourreau et réclame une certaine Florence. Garcin se demande pourquoi elle l’a pris pour un bourreau ; elle lui avoue que c’est à cause de la peur qu’il éprouve. Gêné, Garcin détourne la conversation et essaye d’organiser leur vie commune sous le signe du respect, de la politesse et, surtout, du silence. Chacun se réinstalle dans son coin, mais Inès est rapidement gênée par un tic nerveux de Garcin. Elle lui intime l’ordre d’arrêter de suite, mais celui-ci, incapable de se retenir, s’enfouit le visage dans les mains. »Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Huis clos"

Ce document propose un résumé clair et détaillé d'Huis clos de Jean-Paul Sartre, dont voici un extrait :«Scène 1Un garçon d’étage amène un homme (Joseph Garcin) dans un salon. Celui-ci est rassuré de n’y voir ni instrument de torture, ni moyen de faire souffrir. Mais, rapidement, il commence à observer différemment la pièce et s’interroge sur certains éléments qu’il estime douteux : pas de brosse à dents, aucune fenêtre, une porte qui ferme de l’extérieur et une lumière artificielle permanente.Scène 2Resté seul, l’homme, pris de désespoir, sonne pour appeler le garçon, puis tambourine à la porte, sans succès, jusqu’au moment où le garçon entre une seconde fois, accompagné d’une dame.

Scène 3Perdue, la dame (Inès Serrano) croit se trouver face à son bourreau et réclame une certaine Florence. Garcin se demande pourquoi elle l’a pris pour un bourreau ; elle lui avoue que c’est à cause de la peur qu’il éprouve. Gêné, Garcin détourne la conversation et essaye d’organiser leur vie commune sous le signe du respect, de la politesse et, surtout, du silence. Chacun se réinstalle dans son coin, mais Inès est rapidement gênée par un tic nerveux de Garcin. Elle lui intime l’ordre d’arrêter de suite, mais celui-ci, incapable de se retenir, s’enfouit le visage dans les mains. »Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Huis clos"

Écrite en 1943 et jouée dès 1944, Huis clos est une pièce de théâtre qui illustre les thèses existentialistes. Sartre y met en scène trois personnages enfermés dans une même pièce et contraints de cohabiter pour l’éternité. Très vite, ils constatent leurs différences, puis perçoivent dans le regard des autres l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes. Cette image est insupportable et, malgré leurs efforts, ils ne parviennent pas à la fuir. Finalement, on comprend que, pour Sartre, « L’enfer, c’est les autres », ou plutôt la façon dont les autres nous perçoivent. Dans cette pièce, Sartre insiste aussi sur les thèmes de la responsabilité et de la nécessité d’un engagement politique, qui sont, pour lui, les conséquences directes de la liberté dont l’homme bénéficie.

Jean-Paul Sartre

Seul écrivain à avoir jamais refusé le Prix Nobel de Littérature, Jean-Paul Sartre (1905-1980) fut pourtant un des plus grands écrivains de son époque. Auteur fécond, il écrit aussi bien des ouvrages philosophiques (L’être et le néant, 1943) que des romans (La nausée, 1938 ; Le mur, 1939) ou des pièces de théâtre (Les mouches, 1943 ; Huis Clos, 1944). Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages et textes biographiques sur de grands auteurs comme Mallarmé, Baudelaire, Jean Genet ou encore Gustave Flaubert.

L’essentiel de son œuvre cherche à expliquer ou à illustrer la pensée existentialiste dont il devint le représentant en France. Il incarna également l’exemple type de l’intellectuel engagé, tout comme Albert Camus. Son engagement n'a aucune limite, il jouera des rôles importants notamment durant la période de la Seconde Guerre mondiale. Mais, même s’il défraya la chronique par ses prises de position catégoriques et ses idées anticapitalistes, sa philosophie existentialiste influencera de très nombreuses personnes bien au-delà de la mode dont elle fait l’objet dans les années 1945-1950.

Jean-Paul Sartre est aussi connu pour sa relation avec Simone de Beauvoir, qu'il rencontre à Paris pendant ses études. Les deux philosophes ont vécu ensemble jusqu'à la fin de leur vie et ont été enterrés côte à côte au cimetière du Montparnasse à Paris.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806217745-RES

Ces analyses du livre "Huis clos" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Huis clos" ont également acheté