L'Homme qui plantait des arbres

L'Homme qui plantait des arbres : Résumé du livre

5/5 (4 avis)
Description du résumé sur L'Homme qui plantait des arbres (Jean Giono)

Ce document propose un résumé clair et détaillé de L'Homme qui plantait des arbres de Jean Giono dont voici un extrait :« En 1913, alors que le narrateur randonne dans la région nord des Basses-Alpes, à travers « des landes nues et monotones » et dans un paysage aride et désolé, il rencontre un vieux berger taciturne, du nom d'Elzéard Bouffier, qui lui permet de se désaltérer à sa gourde et de se reposer chez lui, dans une maison de pierre qu'il a rénovée de ses mains. Le narrateur passe la nuit chez son hôte. Intrigué par le travail minutieux du berger, qui trie et prépare des glands avant de se coucher, il l'accompagne le lendemain faire paitre ses brebis, et découvre que depuis trois ans l'homme se consacre à la plantation d'arbres dans le but de redonner vie à cette région déserte, dominée par la mort et la désolation. »Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "L'Homme qui plantait des arbres"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de L'Homme qui plantait des arbres de Jean Giono dont voici un extrait :« En 1913, alors que le narrateur randonne dans la région nord des Basses-Alpes, à travers « des landes nues et monotones » et dans un paysage aride et désolé, il rencontre un vieux berger taciturne, du nom d'Elzéard Bouffier, qui lui permet de se désaltérer à sa gourde et de se reposer chez lui, dans une maison de pierre qu'il a rénovée de ses mains. Le narrateur passe la nuit chez son hôte. Intrigué par le travail minutieux du berger, qui trie et prépare des glands avant de se coucher, il l'accompagne le lendemain faire paitre ses brebis, et découvre que depuis trois ans l'homme se consacre à la plantation d'arbres dans le but de redonner vie à cette région déserte, dominée par la mort et la désolation. »Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "L'Homme qui plantait des arbres"

L'Homme qui plantait des arbres est une courte nouvelle de Jean Giono écrite en 1953 pour le magasine Reader's digest sur le thème « la personne la plus exceptionnelle que j'ai rencontrée », et finalement publiée pour la première fois en 1954 dans le magazine Vogue. L'auteur retrace le parcours d'Elzéard Bouffier, un berger solitaire ayant redonné vie à une région désertique et désertée par le simple fait de planter des arbres. L'auteur a voulu son texte libre de droits afin qu'il remplisse au mieux sa fonction : « faire aimer à planter des arbres ». Ce texte a fait le tour du monde et a nourri de nombreuses initiatives écologiques. Il semble aujourd'hui classé dans le domaine de la littérature jeunesse, bien qu'il n'ait pas été écrit dans cette perspective et révèle une profondeur de sens insoupçonnée au premier abord.

Jean Giono

Jean Giono (1895-1970) est un écrivain français autodidacte qui a commencé très tôt à publier des poèmes et des contes dans des journaux. C’est un amoureux de sa Provence natale, qu’il décrit avec enchantement dans son œuvre (Colline, 1929 et Que ma joie demeure, 1935), et un fervent défenseur de la paix (Le Grand Troupeau, 1931), de l’égalité sociale et de la justice (Un de Baumugnes, 1929 et Batailles dans les montagnes, 1937).

Emprisonné pour ses idées pacifistes, accusé injustement de collaboration et incompris par ses détracteurs, Giono sait reconnaitre ses vrais amis. Il se concentre, dans ses œuvres, sur l’étude des caractères et des âmes (Un roi sans divertissement, 1947 ; Les Âmes fortes, 1950 ; Le Moulin de Pologne, 1952).

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806220400-RES

Ces analyses du livre "L'Homme qui plantait des arbres" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "L'Homme qui plantait des arbres" ont également acheté