Fables choisies mises en vers

Résumé du livre

Fables choisies mises en vers

Auteur : Jean de La Fontaine

Analyse de : Vincent Jooris

4/5 (5 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Fables choisies mises en vers"

Ce document propose un résumé clair et détaillé des Fables choisies et mises en vers de Jean de La Fontaine, dont voici un extrait :

« - La Cigale et la Fourmi (I, 1). Pendant que la fourmi constituait ses réserves de nourriture, la cigale restait insouciante. En hiver, la cigale affamée mendie chez la fourmi, qui lui reproche sa négligence.

- Le Corbeau et le Renard (I, 2). Le renard croise le corbeau, qui tient un fromage dans son bec. Le renard flatte le corbeau pour le faire parler et ainsi récupérer le fromage.

- Le Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le Bœuf (I, 3). Jalouse de la stature du bœuf, la grenouille cherche à gonfler, au point qu'elle explose.

- Les deux Mulets (I, 4). L'un des mulets porte l'avoine, tandis que l'autre porte fièrement l'argent des taxes. Quand des brigands surgissent, c'est ce dernier qu'ils attaquent, et l'autre en réchappe.

- Le Loup et le Chien (I, 5). Un loup affamé envie le statut d'un chien bien nourri et confortable. Mais à la vue du collier, le loup s'enfuit, préférant sa liberté.

- La Génisse, la Chèvre et la Brebis en société avec le Lion (I, 6). Ces animaux s'accordent pour partager leurs biens. Mais lorsqu'il s'agit de diviser un cerf capturé, le lion intimide ses associées et s'empare de tous les morceaux.

- L'Hirondelle et les petits Oiseaux (I, 8). Une hirondelle expérimentée prévient les passereaux : le chanvre qui poussera dans le champ voisin servira à confectionner des pièges. Elle les exhorte à empêcher la récolte. Ils ne l'écoutent pas et se font prendre.

- Le Rat de ville et le Rat des champs (I, 9) compare la vie urbaine et la vie de campagne. »

Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Fables choisies mises en vers"

Les Fables choisies mises en vers sont une série de recueils poétiques. Illustrées, les fables s'adressent en premier lieu au public mondain. On compte 248 textes, répartis sur 12 « livres » (ou parties). Le premier recueil parait en 1668 et comporte 6 livres. L'enthousiasme des lecteurs est immédiat. Le second recueil est publié à Paris chez Denis Thierry en deux tomes (1678 et 1679) comprenant cinq livres en tout. Enfin, Claude Barbin édite le Livre XII en 1693. Celui-ci comprend 29 fables, dont 14 avaient déjà été publiées auparavant, dans le Mercure galant ou dans les Œuvres de Maucroix et de La Fontaine (1685).

Les nombreuses rééditions au fil des siècles confirment le caractère incontournable et indémodable de cette œuvre.

Jean de La Fontaine

Avec un père maitre des Eaux et Forêts et Capitaine des Chasses, Jean de La Fontaine (1621-1695) connait une enfance champêtre. C'est pendant ses études de droit à Paris qu'il fréquente de jeunes poètes : les chevaliers de la Table ronde, un cercle littéraire composé entre autres des poètes François Charpentier, Antoine Furetière, François de Maucroix, Paul Pellisson, et Antoine Rambouillet de la Sablière.

Son poème Adonis (1658) attire l’attention du surintendant des Finances, Nicolas Fouquet. Devenu son poète personnel, La Fontaine lui consacre Le Songe de Vaux, en 1660. Or, l’année suivante, Louis XIV, jaloux, emprisonne ce ministre trop influent. S’étant réfugié un temps dans le Limousin, La Fontaine renoue ensuite avec la vie mondaine et trouve de nouveaux mécènes. Il produit alors l’essentiel de son œuvre, fréquente les autres écrivains (Madame de Sévigné, Boileau, La Rochefoucauld, Molière, Racine, Furetière) et entre à l’Académie française en 1683.

Les trois recueils qui composent son oeuvre la plus célèbre, Fables, sont publiés en 1668, 1678 et 1693. C'est, entre autres, leur dimension moraliste et éducative ainsi que leur caractère poétique qui font de ces fables un chef-d'oeuvre de la littérature française. La Fontaine a su donner une seconde vie à ce genre jugé jusqu'alors trop scolaire.

Mais le plus grand poète du XVIIe siècle n’est pas que l’auteur des Fables et des Contes, il a aussi écrit des pièces de théâtre et des récits didactiques comme L'Eunuque, pièce de théâtre initialement écrite par le poète latin Térence et réadaptée par La Fontaine en 1654.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806237255-RES

Ces analyses du livre "Fables choisies mises en vers" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Fables choisies mises en vers" ont également acheté