Comédies

Analyse du livre

Comédies

Auteur : Georges-Victor Courteline

Analyse de : Dominique Coutant

4.5/5 (7 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Comédies
Structure de cette analyse du livre
  • Présentation de Georges Courteline et de son recueil de comédies (1 pages)

    Georges Courteline, Écrivain français
    Comédies, Dépeindre les mœurs en riant

  • Résumé des trois pièces de Comédies (3 pages)

    La peur des coups, Les Boulingrin et La paix chez soi synthétisés intégralement

  • Portrait des personnages (2 pages)

    Les couples des trois pièces et le pique-assiette, Les Rillettes, présentés globalement

  • Les procédés du vaudeville analysés (2 pages)

    Le genre du vaudeville

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Comédies"

Georges Courteline, écrivain français reconnu tardivement par le monde littéraire, livre avec Comédies un recueil de pièces satiriques à l’écriture incisive et piquante. Avec cette fiche de lecture, Dominique Coutant-Defer, docteure en langue et littérature françaises, met à la disposition du lecteur un résumé complet de chacun des trois vaudevilles présents dans le recueil, lesquels s’amusent à critiquer la bourgeoisie de l’époque en mettant chaque fois en scène un couple de bourgeois se querellant pour des broutilles.

Elle s’attèle ensuite à fournir une description fidèle et concise des protagonistes de l’histoire : Elle et Lui pour La peur des coups ; Boulingrin, un homme aux manières grossières, madame Boulingrin, le double féminin de son mari et Des Rillettes, un pique-assiette vil et peu reluisant, pour Les Boulingrin ; et Trielle et Valentine pour La paix chez soi. Finalement, le genre du vaudeville, ses caractéristiques et ses procédés scéniques sont mis en avant et étudiés afin de donner au lecteur les dernières clés pour comprendre cette œuvre drôle et dénonciatrice d’une classe bourgeoise imbue d’elle-même.

A propos du livre "Comédies"

Comédies est un recueil qui regroupe trois célèbres comédies écrites par Georges Courteline : La Peur des coups (1895), Les Boulingrin (1898) et La Paix chez soi (1903).

Dans La Peur des coups, qui est une saynète en un acte, Georges Courteline met en scène, avec beaucoup d’humour, un mari aussi peureux que vaniteux qui use de nombreux prétextes pour ne pas rencontrer l’homme qui a osé courtiser sa femme lors d’un bal. Dans Les Boulingrin, qui est également une pièce de théâtre comique en un acte, c’est un pique-assiette vieillissant, M. Des Rillettes, qui est représenté : il est invité à prendre le thé chez les Boulingrin et pense pouvoir passer d'agréables moments chez eux bien au chaud pendant l’hiver, mais il est pris à témoin par le couple qui se dispute et reçoit de nombreux coups et insultes. Enfin, dans La Paix chez soi, Georges Courteline met en scène une discussion animée entre un mari, auteur de feuilletons populaires, et sa femme, qui lui réclame de l’argent.

Né en 1858 à Tours et mort en 1929 à Paris, Georges Courteline, de son vrai nom Georges Moinaux, est un auteur dramatique et un romancier français. Il semble hériter, dans une certaine mesure, du réalisme et du comique de caractère de Molière, visible dans ce recueil des Comédies. Il est également l’un des membres de l’Académie Goncourt.

Georges-Victor Courteline

Né à Tours en 1858 d'un père humoriste, Courteline, de son vrai nom Georges-Victor Moinaux, connait des débuts difficiles en travaillant pour divers journaux. Remarqué par l'éditeur Flammarion, il commence à publier des nouvelles et des pièces de théâtre (essentiellement des vaudevilles), incisives et brillantes, où il exerce sa verve satirique. En effet, très tôt révolté contre les institutions, Courteline critique dans ses œuvres la Fonction Publique (l'armée, la justice et la police, par exemple) et dénonce l'hypocrisie, la lâcheté et la bassesse des bourgeois. Il publie, à partir de 1886, Les gaietés de l'escadron, Boubouroche, M. Badin et Messieurs les ronds-de-cuir, entres autres nombreuses pièces. Il est élu à l'Académie Goncourt en 1928 et meurt un an plus tard, à Paris.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806231611

ISBN numérique : 9782806231604

Ces analyses du livre "Comédies" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Comédies" ont également acheté