L'Ecume des jours

Commentaire

L'Ecume des jours sur L’incipit (début de l'oeuvre)

Auteur : Boris Vian

Analyse de : Luigia Pattano

5/5 (9 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre L'Ecume des jours
Structure de ce commentaire du livre
  • Texte étudié (1 pages)

    Le passage de l’incipit de L’écume des jours reproduit

  • Mise en contexte (1 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait : Saint-Germain-des-Prés, Boris Vian (une production multiple) et la situation de l'extrait étudié

  • Commentaire (3 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes de l’imagination, de la légèreté accablante et du style d’écriture

Que puis-je trouver dans ce commentaire sur "L'Ecume des jours"

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie de l’incipit de L’écume des jours de Boris Vian, avec une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de ce roman, le plus connu de l’auteur.

L’incipit de l’œuvre présente brièvement les caractéristiques essentielles de l'univers romanesque dans lequel Vian nous invite à entrer :

  • la discordance ou l'incongruité du texte avec les données de notre expérience sensible par le biais de détails improbables ;
  • une légèreté apparemment vide mais qui dissimule en réalité une grande béance (donc une dimension tragique) ;
  • une passion manifeste pour le langage et les mots ;
  • un clair sens de la mesure et du rythme.

Après quelques éclairages sur le quartier Saint-Germain-des-Prés, haut lieu de la vie intellectuelle et culturelle après la Deuxième Guerre mondiale, ainsi que sur la production de Vian et la situation de l’extrait étudié, le commentaire composé s’intéresse tout d’abord aux caractéristiques générales de l’univers déroutant mis en place par l’auteur. Ensuite, on se penche sur les objets concernés par le procédé de détour : les images et le langage, la nature, les règles sociales et les techniques. Le style de l’auteur est également commenté.

A propos du livre "L'Ecume des jours"

L’Ecume des jours, publié en 1947, est le roman le plus connu de Boris Vian, bien qu’il passa presque inaperçu lors de sa parution. C’est le récit d’une histoire d’amour qui finit tragiquement. L’histoire s’inscrit dans un univers aux lois surréalistes et Vian joue avec la langue pour construire cet univers : chaque page, chaque ligne presque, offre au lecteur des jeux de mots, des mots inventés.

Écrit au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, ce roman s’inscrit dans le renouvellement du genre romanesque qui marquera cette époque, mettant l’accent sur l’écriture même plutôt que sur la description du réel.

Boris Vian

Écrivain français (1920-1959), Boris Vian a laissé une œuvre très variée : romans, poèmes (Je voudrais pas crever, 1962), chansons (Le déserteur), comédies musicales, adaptations théâtrales de ses romans, scénarios de films, opéras. Il était aussi musicien de jazz. Son premier roman célèbre, J’irai cracher sur vos tombes (publié en 1946 sous le pseudonyme de Vernon Sullivan), sera le bestseller de 1947, avant d’être interdit et condamné pour outrage aux mœurs. La même année paraissent L’Écume des jours et L’Automne à Pékin. L’Arrache-Cœur sort en 1953.

Boris Vian est mort à 39 ans, peu apprécié pour sa plume de son vivant. Son gout pour la provocation donnera pourtant à son œuvre un nouveau succès dans les années 60-70 (mai 68). Modernes, ses textes ne se démodent pas. Sa fantaisie verbale, surtout, a marqué la littérature française : entre jeux de mots et déconstructions des expressions et du langage, son style indépendant interpelle et ne laisse pas indifférent. Il fait désormais partie des classiques au programme des lycées et des collèges.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806236234

ISBN numérique : 9782806232977

Ces analyses du livre "L'Ecume des jours" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce commentaire du livre "L'Ecume des jours" ont également acheté